L'information en continu des Médias Catholiques

Scout toujours… proche de Dieu ?

Bookmark and Share

Ce 2 mars, les adopteront des nouveaux textes de Loi et de Promesse, au cours d’une assemblée fédérale. A la veille de cette assemblée, la rédaction a reçu le président fédéral du mouvement, Jérôme Walmag, et l’animatrice chargée de la communication, Annick Hoornaert. Avant de publier cet interview, et sans préjuger du résultat du vote, nous voulons émettre une opinion à propos de ces élections qui ne manquent pas de poser certaines questions !

D’abord sur la forme retenue. En effet, chaque unité bénéficie d’un seul et unique représentant, même si elle représente 50 ou 1.000 jeunes, sans oublier que les staffs d’unité seront les grands absents de cette réunion. Sur le fond, c’est évidemment l’absence de référence à Dieu qui interpelle. Mgr Kockerols, évêque référendaire pour la pastorale des jeunes, s’en était d’ailleurs étonné dans une récente carte blanche publiée par La Libre Belgique (http://info.catho.be/2012/02/20/les-scouts-et-leglise-mgr-kockerols-ouvre-le-debat/). Cette mention de Dieu est absente des trois nouvelles propositions. On nous répondra que l’ancienne loi est encore accessible au vote, mais quel jeune irait ratifier un projet présenté de manière archaïque puisque mentionné comme « Loi 1984 » ?

L’ouverture aux autres est primordiale, certes, mais pas au détriment d’une identité fondatrice. Que la société évolue relève de l’évidence et le chrétien y participe avec ses valeurs. Faut-il pour cela  dire que le cadre référentiel doit être allégé, au point de perdre ses spécificités ?

S’affirmer chrétien et catholique n’est pas un repli. C’est sans doute considéré par certains comme aller à contre-courant de la société, mais c’est en affirmant ses convictions que l’on se fait respecter. Certes, on rétorquera qu’aujourd’hui beaucoup de jeunes ne partagent plus ces convictions religieuses, mais n’a-t-on pas un devoir de transmission des valeurs à l’égard des générations montantes ? Transmettre les valeurs de l’Evangile, c’est transmettre un message d’amour, certes humaniste, mais qui a une dimension qui nous dépasse et nous transcende !

Edulcorer les choses pour s’uniformiser à l’atmosphère générale ne contribue pas à faire évoluer la société, ni à faire connaître la beauté du message du Christ. Les scouts doivent-ils évangéliser ? Non, bien sûr. Mais dans la nouvelle approche où se situe alors la différence avec les scouts pluralistes ? Pourquoi, sur le principe de s’ouvrir à tous – ce qui est louable mais est aussi le fait de non-croyants – doit-on avoir peur de se référer à Dieu ? Il nous a été dit qu’ainsi la situation était « plus décomplexée » et que de ce fait, on osait parler « d’animations spirituelles ». Le chrétien doit-il être complexé ? De quoi ? De croire en l’Amour de Dieu ? On peut ne pas être d’accord avec l’institution ecclésiastique, qui est humaine, mais, comment ne pas partager le message de l’Evangile ? De même, affirmer que Dieu est perçu, en Belgique, comme une « marque déposée de l’Eglise catholique », c’est Le réduire à un « produit » et oublier que Dieu est universel.

Le comble est que ceux qui souhaiteraient maintenir la référence à Dieu et qui ne se retrouveraient pas dans l’évolution en cours sont invités à créer « une petite sœur »… Une fédération des scouts catholiques ?

Sans avoir abordé tous les éléments avancés par les représentants des scouts lors de notre rencontre –  nous y reviendrons -, la présente réflexion paraît essentielle pour réaffirmer notre ancrage chrétien dont nous ne devons pas être gênés.

AT/JJD

Print Friendly

Lire aussi :

URL courte: http://info.catho.be/?p=13612

Posté par le 1 mar 2012. inséré dans A la Une, CathoBel, CathoBel Belgique, le fil info, Opinions. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Commentaires Facebook et InfoCatho.be

23 Commentaires pour “Scout toujours… proche de Dieu ?”

  1. CONRADS Jacques

    Si çà se passe ainsi, qu’on leur supprime les locaux paroissiaux, qu’ils occupent souvent depuis des décennies, et très souvent sans jamais payer un radis (chauffage, par exemple) C’est facile de croire que tout tombe toujours tout cuit dans la bouche ! Et naturellement, fini aussi de toujours venir POMPER les vieux qui viennent – eux – encore à la messe, soit par des collectes supplémentaires aux sorties des messes, soit pour les  » camps  » (souvent = beuveries) soit sous forme d’invitations à Fancy-Fair, Fêtes d’Unité et autres boudins-compotes ! Quant aux locaux, qu’on y loge des SDF : ce sera sans doute plus évangélique, et plus en rapport avec ce qui se dit à l’église (ex. la Parole de Jésus dans les Evangiles :  » Que votre OUI soit OUI et que votre NON soit NON !  » (s) Un ancien scout FSC, et ancien aumônier scout FSC ! Tout ceci est scandaleux !!!

    • totor

      Pourquoi voudriez vous supprimer un lien entre les unités catholiques et les paroisses.
      Vous faites un amalgames en affirmant que toutes les unités sont athées…

      Ce n’est pas parce qu’un texte est reformulé vers plus d’ouvertures que les unités catholiques changent en quoi que ce soit…
      Aux hommes d’Eglise de poursuivre leur collaboration avec les unités en question.

    • Vince

      Exigerez-vous de ces SDF qu’ils soient catholiques, sobres* et qu’ils ne vous demandent pas de petite pièce ?

      Parce que si c’est ce que vous reprochez aux scouts, autant ne pas s’incommoder de personnes qui ont les mêmes défauts…

      (je plaisaaaante).

      * ce jugement selon lequel les camps sont souvent des beuveries n’engage que vous, bien entendu.

  2. tm

    Merci à Jean-Jacques Durré pour cet article qui ne manque pas de sel !

    Prions pour que les animateurs se « resaisissent » ce 2 mars et ne succombent pas au chant des sirènes du relativisme ambiant.

    « Seuls les poissons morts suivent le sens du courant »

  3. Ephrem

    Le nouveau ton ici employé est consternant. Ce n’est pas ainsi que l’on rendra au Christ son visage attachant, capable de toucher aujord’hui comme hier les jeunes coeurs qui ont besoin de lui. Parler en propriétaires revendiquant des droits et des valeurs (soumises à condition) n’aura que des effets misérables. Avec, sans doute, un progrès du lefebvrisme. Seigneur, aie pitié de nous tous.

    • burubu

      Seigneur ,aie pitié de ceux qui veulent écarter les jeunes de la chance de pouvoir te rencontrer à travers le mouvement des scouts.

      • Vince

        Ce n’est pas en retirant le mot Dieu de la loi scoute qu’on écarte les jeunes de la chance de pouvoir patati et patata, hein.

        C’est en ne mettant pas en place d’animation spirituelle, en ne reconnaissant pas la place du spirituel dans le scoutisme qu’on écarte les jeunes de patati et patata.

        Et ce n’est justement pas de ça qu’il est question. Au contraire.

  4. Pierre de Boeck

    Que les « indignés » se réveillent.
    Je ne vois pas d’autre raison de supprimer la référence à Dieu dans la loi scoute, que l’ignorance ou la pleutrerie. Même les agnostiques ne cachent pas être en recherche de Dieu. Puissent le courage et le simple bon sens l’emporter dans la rédaction de l’article 4 de la loi.

    • Vince

      Que vous ne voyez pas de bonne raison ne signifie pas qu’il n’y en a pas. Et que ces raisons ne vous emplissent pas de joie ne signifie pas qu’elles sont mauvaises; Cela dépend seulement de vos priorités et des vos attentes, qui ne sont peut-être pas celles des membres du mouvement scout.

      Si vous voulez bien prendre un peu de recul, et voir le travail fourni dans son ensemble, vous verrez que Les Scouts n’en sont pas à censurer le mot « Dieu » (ou à inviter les catholiques à partir et à fonder une autre fédération, comme certains l’ont prétendu).

      Le texte de Promesse (qui dit l’engagement du scout vis-à-vis des valeurs de la Loi scoute et des 3 principes personnel, social et spirituel) adopté en assemblée fédérale est un texte « de base », un texte « standard » (il n’en existait pas) que les éclaireurs sont invités à s’approprier et à reformuler, avec l’aide de leurs animateurs et des quelques balises proposées dans des nouveaux outils.

      Et dans ces nouveaux outils, toujours valables, il existe des propositions de formulations « envers Dieu ».

      Retirer le mot « Dieu » de la Loi scoute, pour le mettre à sa juste place (à la place du devoir spirituel) pour les scouts qui en font le choix, et laisser aux autres choisir d’autres références, est-ce vraiment pleutre ou ignorant ?

  5. Aiglon

    Je veux tout d’abord féliciter les GCB (Guides catholiques de Belgique) dont j’ai fait partie pendant plus de 20 ans, d’être restées fidèles aux idéaux chrétiens de BP et de n’avoir pas suivi cette invraisemblable saga des scouts ! Je veux aussi les remercier de m’avoir aidée dans la formation de ma Foi et de ma personnalité : je ne serais pas comme je suis aujourd’hui si, à 12 ans, je n’avais pas reçu l’idéal guide et promis de tout mon coeur d’être fidèle à Dieu, ma patrie et à la loi des guides.
    Quant aux scouts, ils ont suivi la pente savonneuse des majoriés indifférentes: c’est ainsi que l’ »opération Damien » a remplacé l’ »oeuvre du Père Damien », que « Caritas catholica » est devenue « caritas » et que bientôt on retirera les croix des pharmacies et de la Croix Rouge ??!!
    Seigneur, je te demande pardon pour eux : ils ne savent pas ce qu’ils font !

    • totor

      Oui, enfin avant de prendre les GCB en exemples, renseignez vous sur leur péripéties récentes où leur présidente a été virer par un Conseil d’administration revenchard.
      Chez les GCB le mot démocratie n’existe pas…

    • Vince

       »Comme Dieu doit rire des petites différences que nous, les hommes, dressons entre nous-mêmes sous le déguisement de la religion, de la politique, du patriotisme ou des classes sociales, négligeant un lien beaucoup plus important : celui de la fraternité au sein de la famille humaine ! »

      Robert Baden-Powell, fondateur du mouvement scout

  6. J-Philippe RENDERS

    Je m’indigne avec vous.
    Et je pleure sur ce gâchis …
    Ceux de cette génération porteront sans doute la lourde responsabilité d’une rupture de lien … d’un décrochage d’avec l’amour de Dieu qui seul donne sens à nos vies.
    Proposera-t-on prochainement des grands projets « Euthanasie » pour les camps d’été ?
    Vos petits enfants vous jugeront sans doute sévèrement.
    Car Dieu n’est pas à court d’idée pour continuer à toucher les coeurs et se révéler. Toute nuit connaît son aube.
    Viens Seigneur, Maranatha !

  7. Troussart Jean-Pierre

    Tout d’abord, je ne me permettrai pas de critiquer les les décisions que prend un mouvement de jeunes ; c’est leur choix, c’est leur problème. Si on n’est pas d’accord avec les nouvelles règles du jeu, il suffit de changer de fédération, les possibilités existent… mas on sait que les Belges changent rarement leur habitudes et leurs préférences, très attachés au souvenir du passé !
    Etant responsable dans la fédération des Guides et Scouts d’Europe, GSE-Belgique (très souvent affublée du label d’intégriste par des gens qui n’y ont jamais mis les pieds!), nous y développons, mais sans excès, une pédagogue où la recherche de Dieu a toujours tout son sens … et ce n’est pas toujours très facile dans une société où la moindre référence spirituelle semble devenir du « politiquement incorrect » et vous coller en permanence l’étiquette de « bigot »

  8. Etienne Persoons

    Comme beaucoup de vieux, je suis indigné. Croyant et peur de l’être. Voilà ce que je constate. Tous ces dirigeants ne sont que des moutons qui suivent une ambiance générale anti-catholique. Nous vivons dans un monde de riches sans souci qui n’a plus besoin de dieux ! La référence à Dieu est devenue pour certain malheureusement pour beaucoup, ridicule. Et, nos petits enfants dans tout cela ?
    On leur propose un monde sans aucune référence à Dieu. Que c’est triste.
    Certes, notre Eglise a toujours une attitude triste qui n’attire pas fort les jeunes.
    A quand le renouveau indispensable ? Que notre Dieu nous vienne en aide.

  9. Ephrem

    La « Libre » d’aujourd’hui présente, co-signée par le Père Charles Delhez s.J. et la président fédéral des Scouts BP de Belgique, une réflexion novatrice et respectueuse des points de vue de chacun, portant sur la dimension spirituelle du cheminement éducatif et le rôle qu’y tient aujourd’hui – que doit y tenir dans un environnement pluraliste – le choix libre de l’individu. Titre : le devoir envers Dieu chez les scouts. Le texte auquel je renvoie ici n’est pas ici mis en page (achetez donc le journal pour ça) mais il est complet.
    -
    Quoi qu’il advienne maintenant, je me réjouis que l’approche « dure » (revendicatrice, irritée) de l’info de Cathobel ait été équilibrée, voire corrigée, par l’approche fraternelle du dialogue Delhez-Walmag. Le sens religieux ne passe pas « en force ».

    Le jour décline. Fasse Dieu que le vote d’aujourd’hui soit serein et inspiré par Lui.

  10. toto

    Quand l’auteur de cet article écrit:

    « Le comble est que ceux qui souhaiteraient maintenir la référence à Dieu et qui ne se retrouveraient pas dans l’évolution en cours sont invités à créer « une petite sœur »… Une fédération des scouts catholiques ? »

    Il fait preuve d’une réelle mauvaise fois. Quand on lit l’interview du président de la Fédération, on voit très clairmement qu’il parle des plus grosses unités qui au lieu d’augmenter encore leur nombre de membres, sont encouragées à créer de nouvelles unités, à fin de continuer à offrir un scoutisme à taille humaine.
    Cela n’a rien avoir avec le fait de créer une fédération réservée aux unités catholiques.

    Un bel exemple de désinformation et de déformation volontaire des paroles d’un autre.

    • Vince

      Oui, il y a ça, et il y a tout le reste !

      Qu’un journaliste prenne position, c’est une chose. Qu’il prête aux gens des paroles et des intentions qu’ils n’ont pas, c’est autre chose.

      Les lecteurs, au fond, ont raison d’être fâchés : les propos tenus et les intentions sous-entendues par cet article me fâcheraient aussi, si je ne savais pas qu’ils sont faux.

      Oui, « on » a un « devoir de transmission de l’Evangile ». A condition que « on » est un animateur catholique. Les autres peuvent se référer à autre chose.

      Oui, il existe encore une différence avec les scouts pluralistes. Une documentation rapide répond à cette question. (www.sgp.be, http://www.lesscouts.be et un peu de bonne volonté devraient faire l’affaire).

      Non, il ne faut pas avoir peur de se référer à Dieu, et le chrétien ne doit pas être complexé. Ce n’est pas ce qui a été dit.

      Oui, on peut partager l’essentiel du message de l’Evangile sans croire en Dieu.
      Je vous suggère la lecture de « L’esprit de l’athéisme » d’André Compte-Sponville.

      Non, il n’a jamais été suggéré de créer une nouvelle « fédération des scouts catholiques ».

      • Brieuc

        Vous vous emballez.

        J-J Durré ne prête pas des intentions, il fait une analyse. Et une bonne analyse.

        • Vince

          Si par « bonne », vous voulez dire :
          honnête,
          bien documentée,
          basée sur ce qui est réellement dit,

          alors je n’ai rien d’autre à répondre que ce que je viens de dire, et que vous avez du lire trop vite.

          • Brieuc

            C’est une réflexion basée sur un fait objectif, celui du retrait de la référence à Dieu dans la loi de la Fédération. Le texte pose donc essentiellement des questions. Comptez-les !

            Je vous l’accorde, l’avant dernier paragraphe contient peut-être une information erronée mais je ne pense pas qu’il faille y voir une mauvaise intention ou de la désinformation. Je serais plus prompt à sauver la proposition de mon prochain.

            Cordialement

  11. totor

    Brieuc : cet article est un cas d’école journalistique de manque de connaissance du sujet et d’un parti pris outrancier.

    La première partie vient contester les principes démocratiques d’un mouvement de jeunesse.
    Que l’église nous présente ses organes démocratiques et on s’amusera à en faire la comparaison….

    Après l’auteur s’attache à essayer de convaincre tout le monde que l’Eglise est un pilier du scoutisme. Ce qui est totalement faux: on rappelera en passant que dans la première version de la loi scoute écrite par BP lui-même, le mot Dieu n’apparait nulle part….

    Ensuite, il mélange allégrement les choix individuels et un choix imposé par une Fédération à tous ses membres.
    C’est typiquement catholique que de croire qu’en décidant le contenu d’un texte on impose une spiritualité à tout le monde.

    La suite de l’article tombe dans une démaguogie pathétique sur le ton de « Oui, il y a d’autres spiritualités que catholiques, mais elles sont nettement moins bien ».
    Avec de joli passage « missionaire » qui sous-entendent qu’il faut faire trouver Dieu à ceux qui ne le cherche pas….

    Et on termine un joli petit échantillon de désinformation.

    La réalité c’est qu’il est grand que l’église cesse de se comporter vis à vis des jeunes, comme des politiques devant des électeurs potentiels.
    Proposé une spiritualité chrétienne aux jeunes, d’accord.
    Que les curés viennent faire de l’évangélisation forcée et demandé à des enfants de 8 ans de justifier le fait qu’ils ne soient pas baptisé, c’est 1000 fois non.
    L’église ne « parle » plus à grand monde, parce qu’elle a refusé d’évoluer et que ceux qui pense en être les dépositaires se donnent tous les droits et tous les pouvoirs.

  12. Monique

    Les unites « neutres » sont « pluralistes » et parmi eux, je pense qu’il peut y avoir des « chrétiens » aussi.

    Il fut un temps, les « protestants » en faisaient partie.

Répondre

Vidéo à la Une

En vidéo depuis le Vatican

Le JP de 18h15 des Médias Catholiques

Audio à la Une

Abonnez-vous gratuitement à CathoBel !

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation pour valider votre inscription!

Nos pages spéciales

Dimanche 30 en ligne pour 1,29 € !

Il était une foi TV

Voir plus...

Il était une foi Radio

Ecouter plus...

Synode de Tournai «Pour que tous aient la Vie, la Vie en abondance»

Galerie photo

Services

Connexion | Conçu par InfoCatho.be | Conditions d'utilisation