L'information en continu des Médias Catholiques

L’attaque à Khartoum visait une école biblique et non une église catholique

Bookmark and Share

Diverses sources ont affirmé qu’une église catholique avait été incendiée par des émeutiers à Khartoum, le 21 avril 2012. L’évêque Ezekiel Kondo, chef de l’ épiscopalienne (anglicane) de Khartoum, a expliqué à l’œuvre d’entraide catholique Aide à l’ en Détresse (AED) qu’il s’agissait d’une vieille école biblique appartenant à l’ presbytérienne évangélique du .

« Nous avons le sentiment d’avoir été oubliés par nos amis les plus proches. Personne ne semble s’intéresser à notre situation au Soudan, après l’indépendance du Soudan du Sud. Les populations de la région du Nil Bleu et des Monts Nouba sont oubliées. Ici, on nous appelle ’les insectes’ », précise Mgr Kondo.

Une foule composée d’environ 500 personnes a envahi l’école biblique, le 21 avril, détruisant ses structures, brûlant les livres, notamment des Bibles, et déracinant les arbres, indique un communiqué de l’AED du 25 avril. La police se trouvait aux alentours et elle n’a pas réagi, relève l’évêque épiscopalien.

Une région où il ne fait pas bon être chrétien

Le Soudan et le Soudan du Sud s’accusent encore dans l’affaire d’Heglig, la zone pétrolière disputée entre les deux Etats et récemment reconquise par les troupes de Khartoum. En visite dans la région, le président soudanais Omar al Bachir a affirmé: « Aucune négociation avec ces gens-là (les gouvernants du Soudan du Sud, ndlr). Avec eux, nous négocions seulement avec des fusils et des projectiles« , selon l’agence d’information ’Fides’ à Rome.

Les affrontements entre le Soudan et le Soudan du Sud ont de lourdes conséquences sur la communauté chrétienne. Un certain nombre d’extrémistes incitent à attaquer les lieux de cultes dans la capitale soudanaise, selon des sources ecclésiales de Khartoum. « Il faut immédiatement reprendre les négociations, car les conséquences d’un nouveau à grande échelle seraient désastreuses« , a déclaré l’évêque coadjuteur de Khartoum, Mgr Daniel Marco Kur Adwok, à l’agence de presse catholique MISNA. Les combats font toujours rage entre les deux Soudans à la frontière commune.

« La situation au Soudan est à nouveau très tendue. Pour l’instant, l’Eglise catholique n’a pas été directement attaquée, mais tout est possible. Dans la spirale de guerre dans laquelle nous sommes aujourd’hui, nous redoutons vraiment d’autres accès de violence contre les chrétiens prochainement« , a conclu Marc Fromager, directeur national de l’AED en France.

Du personnel de l’ONG catholique « SudanAid » a été arrêté le 23 avril à Nyala, au Darfour, et les bureaux ont été fermés.

(apic/com)

 

Print Friendly

Lire aussi :

URL courte: http://info.catho.be/?p=15015

Posté par le 26 avr 2012. inséré dans A la Une, CathoBel, CathoBel International, le fil info. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Commentaires Facebook et InfoCatho.be

1 Commentaire pour “L’attaque à Khartoum visait une école biblique et non une église catholique”

  1. Gilles Olivier Lebrun-Piaser

    Il faut condamner cet Etat raciste !!!
    De plus c’est grave d’avoir détruit des Bibles. Pourquoi personne ne réagit ? S’il s’agissait de faits similaires contre la communauté musulmane beaucoup auraient réagi, des politiques aux médias !
    Les Juifs et les Chrétiens auraient-ils donc moins de valeur ???

Répondre

Le JP de 18h15 des Médias Catholiques

Vidéo à la Une

En vidéo depuis le Vatican

Audio à la Une

Abonnez-vous gratuitement à CathoBel !

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation pour valider votre inscription!

Nos pages spéciales

Dimanche 16 en ligne

Il était une foi TV

Voir plus...

Il était une foi Radio

Ecouter plus...

Synode de Tournai «Pour que tous aient la Vie, la Vie en abondance»

Galerie photo

Services

Connexion | Conçu par InfoCatho.be | Conditions d'utilisation