L'information en continu des Médias Catholiques

Saint-François à LLN : des précisions utiles

Bookmark and Share

On parle beaucoup ces derniers temps de la paroisse Saint-François de Louvain-la-Neuve, où le départ annoncé des deux prêtres en fonction a suscité des questionnements dans le chef de paroissiens. Nos confrères de La Libre s’en sont fait l’écho à plusieurs reprises. Qu’en est-il exactement ?

Le 12 mai dernier, les paroissiens de Saint-François ont appris  que le curé Pierre Hannosset et le vicaire Christophe Cossement seraient remplacés par deux prêtres de la Communauté de l’Emmanuel, actuellement en fonction à Uccle, où leurs propres paroissiens ont appris le même jour la nouvelle. L’abbé Cossement, prêtre du diocèse de Tournai, est nommé à Louvain-la-Neuve depuis septembre 1999 et l’abbé Hannosset, qui vient du diocèse de Liège, est en fonction depuis septembre 2003.  Ils rejoindront leur diocèse respectif à la fin de cette année pastorale pour y recevoir une nouvelle nomination.

Pour les remplacer, deux prêtres de l’archidiocèse de Malines-Bruxelles, membres de la Communauté de l’Emmanuel, sont nommés. Ils rejoindront l’équipe des prêtres chargés de la paroisse des étudiants et de la paroisse des habitants. Il s’agit de l’abbé Dominique Janthial qui est nommé curé et de l’abbé Sébastien Dehorter qui est nommé vicaire. Ils travailleront avec les vicaires actuels à savoir l’abbé Salvator Ntibandetse, en poste depuis 2010 et le frère Philippe Henne o.p. en fonction depuis cette année, ainsi qu’avec Elisabeth Dehorter, assistante paroissiale depuis l’automne dernier.

Il faut savoir que la paroisse de Louvain-la-Neuve a le statut de paroisse personnelle.  Ce qui signifie que la nomination des prêtres qui y sont affectés dépend de la conférence des évêques francophones de Belgique. Saint-François comprend deux pastorales, la paroisse des habitants et la paroisse des étudiants.

Un déchirement pour tous

Un premier constat est évident : il n’est jamais agréable de voir un prêtre auquel on s’est habitué durant plusieurs années, avec qui on a travaillé et tissé des liens d’amitié, s’en aller. C’est un fait. On y était sans doute davantage préparé il y a trente ans lorsque l’Église pouvait s’appuyer sur un nombre élevé de prêtres. Ce n’est plus cas, malheureusement. C’est assurément un déchirement pour les paroissiens comme pour le prêtre.

C’est d’ailleurs ce qu’écrit le curé Pierre Hannosset dans une lettre adressée à ses paroissiens en date du 21 mai. Après les avoir remerciés pour les marques d’amitié et d’affection qu’il reçoit, il indique, à propos des deux nouveaux prêtres : « (…) pour eux aussi, c’est un travail de deuil de quitter leur ancienne paroisse. J’avoue que je ne voudrais pas être à leur place … Car, je sais, par expérience, combien il est difficile d’arriver dans une nouvelle paroisse, d’être « épié » pour voir de quel bois on se chauffe (…) ».

Le souci réside dans le fait que le nouveau curé et le nouveau vicaire font partie de la Communauté de l’Emmanuel, ce qui suscite dans le chef de certains paroissiens des inquiétudes parce que cela représente pour une partie d’entre eux l’inconnu. Tout cela est sans doute aussi amplifié par la qualité des choses qui se sont vécues jusqu’aujourd’hui dans la paroisse et que les paroissiens craignent de voir être remises en question. A cet égard, dans sa lettre, l’abbé Hannosset précise : « Sans aucun doute, ils sont d’une sensibilité spirituelle particulière, mais, comme vous et avec vous, ils veulent être des témoins authentiques du Christ ressuscité. Plusieurs d’entre vous m’ont dit porter des blessures vis-à-vis de l’Emmanuel, mais n’en existe-t-il pas aussi qui en portent vis-à-vis de prêtres de Liège ou de Tournai ? ». D’ailleurs, dans une première lettre datée du 13 mai, soit le lendemain de l’annonce de son prochain départ, le curé de Saint-François écrivait que « la paroisse St François ne devient pas une paroisse de l’Emmanuel. Philippe, Salvator et Élisabeth restent dans leurs fonctions actuelles. Je vous demande d’accueillir nos remplaçants avec beaucoup de chaleur, comme vous nous avez nous-mêmes accueillis. »

Certes, au passage, le curé égratigne les évêques dans sa dernière missive, tout en insistant sur l’importance pour ses paroissiens de rester unis. « Ce n’est en rien un manque de respect que de dire aux évêques ce que l’on a sur le cœur. Ce besoin de dire sa frustration est bon, mais il ne doit être qu’une étape ». Et d’ajouter :  « (…) il ne faudrait pas que ces deux prêtres paient de leur personne notre agacement contre la « manière » des décisions épiscopales ».

Précisons encore que les évêques ont aussi apporté toute leur reconnaissance à Pierre Hannosset et Christophe Cossement pour ce qu’ils ont apporté à la vie de la paroisse. Mgr  André-Joseph Léonard, archevêque de Malines-Bruxelles s’est rendu dimanche 20 mai à Louvain-la-Neuve pour rencontrer et parler avec les paroissiens de Saint-François.

De son côté, Mgr Jean-Luc Hudsyn, évêque auxiliaire, a redit à l’équipe pastorale du Brabant wallon qu’il était « disposé à tout faire avec vous et les paroissiens pour que la paroisse puisse vivre sa mission au mieux, dans sa double vocation. Et de bien préciser : « Il n’a jamais été question de confier votre paroisse à la Communauté de l’Emmanuel. Tout simplement parce que ce n’est pas le projet en ce qui concerne la paroisse Saint-François : il y a place ici pour une grande diversité et cela doit rester l’idéal d’Église à poursuivre en ce lieu». Mgr Hudsyn a réitéré ses remerciements pour l’engagement dans la paroisse.

Comme déjà mentionné, le départ d’un prêtre, en fonction depuis de nombreuses années, avec lequel on a travaillé n’est facile à porter pour personne, y compris pour les évêques qui doivent prendre la décision. On était sans doute davantage préparé au changement plus fréquent de prêtres dans les paroisses il y a trente ans lorsque l’Église pouvait s’appuyer sur un nombre élevé d’ecclésiastiques. Ce n’est malheureusement plus le cas et il faut s’adapter à la réalité actuelle.

Jean-Jacques Durré

Print Friendly

Lire aussi :

  • Pas encore de proposition d'article en relation.

URL courte: http://info.catho.be/?p=15696

Posté par le 23 mai 2012. inséré dans Actualité, CathoBel, CathoBel Belgique, Diocèses, le fil info, Vicariat Brabant wallon. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Commentaires Facebook et InfoCatho.be

3 Commentaires pour “Saint-François à LLN : des précisions utiles”

  1. Thierry de Stexhe

    J’ai lu ces articles dans la Libre et je me suis dit  » Et zut, les voici encore les pieds dans le tapis. Pourquoi cherchent-ils les coups de batons ? Ceux qui sont en charge de la difficile gestion de la rotation des pretres entre les paroisses savent pourtant parfaitement les émotions que peuvent succiter un changement de curé surtout s’il est apprécié . Ils sont pourtant comme bien trop souvent passer en force pour mais s’étonner des réactions . Ensuite, en retard d’une guerre, ils vont doctement dire ce qu’il savaient devoir expliquer avant. Et effectivement, cet article est cela. Et puis, en dessous de ces émotions, il y a ce passif entre les autorités de l’église et les fidéles qui fait caisse de résonnance. La querelle sur Vatican II est bien loin d’être appaissée. Ils feront pourtant comme si il ne s’agit que de querelle de sensibilité » . Cet article me semble confirmer ce que j’ai pensé. Allons, courage, notre église n’est faite que d’hommes et de femmes dont je suis d’ailleurs.

  2. Arthur Buekens

    Juste un rappel de deux textes de Vatican II que TOUS, en ce compris les successeurs de ceux qui ont écrits et votés ces textes, devraient relire régulièrement : le premier est extrait de la Constitution Dogmatique sur l’Eglise (c’est quand même important ?!) et l’autre du Décret sur la vie et la mission des prêtres : »Dans la mesure de leurs connaissances, de leurs compétences et de leur situation, les laïcs ont la faculté et même parfois le devoir de manifester leur sentiment en ce qui concerne le bien de l’Eglise ». (L.G. 37) »Les prêtres ont à reconnaître sincèrement et à faire progresser la dignité des laïcs et leur rôle propre dans la mission de l’Eglise. Ils doivent écouter volontiers les laïcs, tenir compte fraternellement de leurs désirs, reconnaître leur expérience et leur compétence… pour pouvoir avec eux lire les signes des temps » (…) Il faut également avoir assez de confiance dans les laïcs pour leur donner des responsabilités au service de l’Eglise en leur laissant liberté et possibilité d’action, bien plus, en les invitant à prendre d’eux-mêmes des initiatives » (P.O. 9)

  3. François Lezaack

    Un autre rappel des textes fondateurs de Vatican II que nous gagnons effectivment tous à relire régulièrement:

    « Les laïcs, comme tous les fidèles, doivent embrasser, dans la promptitude de l’obéissance chrétienne, ce que les pasteurs sacrés représentant le Christ décident au nom de leur magistère et de leur autorité dans l’Église ; en cela, c’est l’exemple du Christ qu’ils suivent, lui qui, en obéissant jusqu’à la mort, a ouvert aux hommes la voie bienheureuse de la liberté des fils de Dieu. » (Vatican II, Lumen Gentium, 37)

    « L’ordre des évêques, qui succède au collège apostolique dans le magistère (…) constitue, lui aussi, en union avec le Pontife romain, son chef, et jamais en dehors de ce chef, le sujet du pouvoir suprême et plénier sur toute l’Église, pouvoir cependant qui ne peut s’exercer qu’avec le consentement du Pontife romain. » (Vatican II, Lumen Gentium, 22 mais voir aussi 18, etc.)

Répondre

Vidéo à la Une

En vidéo depuis le Vatican

Le JP de 18h15 des Médias Catholiques

Audio à la Une

Abonnez-vous gratuitement à CathoBel !

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation pour valider votre inscription!

Nos pages spéciales

Dimanche 46 en ligne pour 1,29 € !

Il était une foi TV

Voir plus...

Il était une foi Radio

Ecouter plus...

Synode de Tournai «Pour que tous aient la Vie, la Vie en abondance»

Galerie photo

Services

Connexion | Conçu par InfoCatho.be | Conditions d'utilisation