L'information en continu des Médias Catholiques

France : le cardinal Vingt-Trois a rencontré le président Hollande

Bookmark and Share

Ce mardi 17 juillet, le Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président  de la conférence des évêques de France a eu un entretien à l’Élysée, avec le nouveau président français, François . Au menu des discussions : la laïcité, le mariage homosexuel, les soins palliatifs et l’euthanasie. Le président se serait montré « réceptif » à la réflexion de l’Eglise.

Fidèle à sa logique actuelle d’interpellation, le cardinal André Vingt-Trois souhaitait évoquer avec François Hollande les questions que l’Église de France se pose pour l’avenir de la société et qui inquiètent le monde catholique : inscription du premier article de la loi de 1905 sur la laïcité dans la Constitution, légalisation du mariage homosexuel, élargissement de la loi Leonetti sur l’euthanasie. Ce qu’il a fait. a été reçu le 17 juillet au palais de l’Elysée.

« Nous avons eu un échange très libre sur la situation d’ensemble générale », a confié l’archevêque de Paris à l’issue de l’entretien. « Nous avons parlé de questions plus particulières, comme la constitutionalité de la loi de 1905, les soins palliatifs puisque le président était allé le matin mêmeà la maison médiacle Notre Dame du Lac de Rueil-Malmaison. Il m’a dit son admiration pour ce qu’il avait vu et combien il avait été impressionné par la densité de ce qui était vécu dans ces établissements », a ajouté Mgr Viingt-Trois.

Concernant le mariage homosexuel, le président de la conférence des évêques de France a rappelé au président de la République que « le mariage n’est pas une façon de reconnaître l’authenticité des liens entre deux personnes qui s’aiment ». « C’est une institution sociale pour assurer le mieux possible la bonne éducation des enfants », a-t-il expliqué. « Il ne faut pas confondre les institutions ».

Mgr Vingt-Trois a estimé que, sur toutes ces questions, François Hollande lui a semblé « réceptif »  à la réflexion de l’Église catholique. « Il compte que nous exprimions comme d’autres (juifs, musulmans, protestants, orthodoxes, bouddhistes…) ce que nous pensons et ce qui nous paraît important pour l’avenir du pays », a-t-il précisé, ajoutant que l’Eglise n’était pas « le partenaire du gouvernement » , pas plus que  « le gouvernement n’est le partenaire de l’Église ».

« Le gouvernement a sa responsabilité, l’Église a une autre responsabilité », a conclu Mgr Vingt-Trois.

La Croix/jjd

Print Friendly

Lire aussi :

URL courte: http://info.catho.be/?p=17265

Posté par le 17 juil 2012. inséré dans Actualité, CathoBel, CathoBel International, le fil info. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Commentaires Facebook et InfoCatho.be

Répondre

Pâques en vidéo depuis le Vatican

Le JP de 18h15 des Médias Catholiques

Vidéo à la Une

Audio à la Une

Abonnez-vous gratuitement à CathoBel !

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation pour valider votre inscription!

Nos pages spéciales

Dimanche 16 en ligne

Il était une foi TV

Voir plus...

Il était une foi Radio

Ecouter plus...

Synode de Tournai «Pour que tous aient la Vie, la Vie en abondance»

Galerie photo

Services

Connexion | Conçu par InfoCatho.be | Conditions d'utilisation