L'information en continu des Médias Catholiques

La tranquilité des sœurs Clarisses mise à mal

Bookmark and Share

On pouvait le craindre, c’est aujourd’hui une réalité. En faisant le geste courageux d’accueillir Michèle Martin dans leur couvent, les sœurs voient leur vie bousculée. Le bourgmestre de la Ville de Namur a en effet autorisé une marche contre la venue de Michèle Martin à en cas de libération conditionnelle.

Dans un entretien au quotidien Le Soir, l’avocat de Michèle Martin, Me Thierry Moreau, a indiqué que personne, ni aucun organisme chargé d’accueillir des détenus libérés sous condition, n’ont voulu prendre en charge Mme martin. Un comble dans un pays de droit, souligne l’avocat.

En acceptant courageusement d’accueillir l’ex-épouse de Marc Dutroux, les sœurs Clarisses de Malonnes ont véritablement posé un geste fort, empreint des valeurs de l’Evangile. La rédemption est l’une des valeurs chrétiennes fondamentales. Ce qui ne veut pas dire que l’on doit oublier, ni occulter les souffrances des victimes et de leurs proches. Mais la force des sœurs réside dans le fait qu’elles savaient pertinemment bien que leur vie en serait bouleversée et malgré cela, la charité a primé.

Bousculée, la vie tranquille du monastère de Malonne l’est depuis l’annonce de la libération éventuelle de Mme Martin. Ce jeudi, le bourgmestre de Namur, Maxime Prévot, a autorisé l’organisation d’une marche de protestation qui sera encadrée par un dispositif de sécurité.  Cette manifestation est organisée à l’initiative des riverains, qui refusent que Michèle Martin soit hébergée au couvent de Malonne si elle bénéficie d’une libération conditionnelle. Les participants devront s’arrêter  300 mètres avant l’entrée du monastère.

Par ailleurs, le bourgmestre rencontrera les riverains dans le centre sportif de Malonne, lundi 7 août, en présence du chef de corps faisant fonction de la zone de police de Namur. Les habitants pourront poser toutes les questions qu’ils souhaitent sur la libération éventuelle de Michèle Martin.

Enfin, Maxime Prévot a encore déclaré que, pour lui, les tags dessinés sur le couvent ne laissent pas de place au doute. « Il y a eu des menaces. Nous avons donc renforcé les contrôles de police. Mais aussi en raison de la circulation. De nombreux curieux sont de passage à Malonne. Nous voulons éviter les débordements », a expliqué le bourgmestre de Namur.

Reste à espérer que la quiétude reviendra rapidement dans ce petit village et que les esprits se calmeront.

JJD

Manifestation sans débordement – 3 août 2012

La manifestation organisée ce vendredi 3 août à Malonne s’est déroulée sans débordement. Un petit groupe de manifestants a voulu passer devant le monastère, mais les forces de l’ordre les en ont empêché, car elles craignaient des dégradations et des soucis dans la mesure où la rue qui abrite le couvent des sœurs Clarisses se termine en cul-de-sac. Au cours de la manifestation, des injures ont été proférées par certains à l’égard de Michèle Martin, de la justice et des Clarisses.

Peut-être serait-il temps de revenir à davantage de sérénité ?

JJD

Print Friendly

Lire aussi :

URL courte: http://info.catho.be/?p=17718

Posté par le 2 août 2012. inséré dans Actualité, CathoBel, CathoBel Belgique, le fil info. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Commentaires Facebook et InfoCatho.be

4 Commentaires pour “La tranquilité des sœurs Clarisses mise à mal”

  1. Pareils actes de vandalisme sont en effet totalement déplorables, et l’on ne peut que regretter, à cet égard, le fait qu’ait été divulgué, par les médias, le futur lieu d’hébergement de Madame Martin. Puissent nos concitoyens respecter enfin le calme et la quiétude de la vie monastique des Soeurs Clarisses!

  2. Norbert Katanga

    En acceptant d’héberger Michelle Martin, les Sœurs Clarisses savaient pertinemment bien à quoi s’attendre; elles ont eu le courage de le faire conformément à l’Évangile et vivre les préceptes de l’Évangile a toujours un prix. Les martyrs eux l’ont payé de leur vie, les autres persécutés pour la foi le paient quotidiennement des tortures et emprisonnements. Les Clarisses n’auront sacrifié que momentanément leur quiétude! Elles devraient pour cela rendre grâce au Seigneur et leur sacrifice serait complet, agréable à Dieu!

  3. Luc Bouckaert

    En ces périodes pré-électorales, il est plus facile de se donner une image populiste qu’humaniste, ( la loi ne doit cependant pas se faire dans la rue ) ; et nos magistrats sont là assurément pour l’appliquer. Il n’y a pas deux types de condamnés ( ceux qui peuvent bénéficier d’un jugement, et ceux qui ne le pourraient pas ).

    • Jacques Delen

      Il suffirait que tous les médias, de commun accord, cessent de relayer de tels faits (sauf par un entrefilet). On nourrit la haine, la vengeance … Et pendant ce même temps, des milliers d’enfants, de par le monde, meurent de faim, sont abattus dans des conflits (Syrie, Soudan, Afghanistan …). Dans tous les quotidiens, que j’appelle de « populistes », des pages entières consacrées à la libération de M.M. … de la mort de M. Daerden … pas une ligne, pas une seule, sur des événements du monde ! Beaucoup trop de gens n’attendent de leurs quotidiens qu’on leur amène, chaque jour, une nourriture nauséabonde … « Du pain et des jeux » !
      « Et Jésus se mit à pleurer » en regardant la ville. N’en fait-il pas de même aujourd’hui ?

Répondre

Pâques en vidéo depuis le Vatican

Le JP de 18h15 des Médias Catholiques

Vidéo à la Une

Audio à la Une

Abonnez-vous gratuitement à CathoBel !

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation pour valider votre inscription!

Nos pages spéciales

Dimanche 16 en ligne

Il était une foi TV

Voir plus...

Il était une foi Radio

Ecouter plus...

Synode de Tournai «Pour que tous aient la Vie, la Vie en abondance»

Galerie photo

Services

Connexion | Conçu par InfoCatho.be | Conditions d'utilisation