L'information en continu des Médias Catholiques

Esperanzah! la green attitude

Bookmark and Share

Trois jours radieux si l’on excepte la soirée du dimanche, ont emmené  sur la colline de Floreffe quelque 35 mille  festivaliers venus des quatre coins de Belgique. Pour cette 11 ème édition, le festival n’a rien perdu de son objectif de départ: résolument équitable, durable et éthiquable. Les organisateurs ont une fois de plus réaffirmé l’identité de l’événement ancré dans une programmation musicale à la fois innovante et respectueuse de la tradition, l’engagement en faveur d’une justice climatique et la conscientisation d’un public invité à s’impliquer pleinement. L’alchimie Esperanzah! réussit et séduit encore…

Depuis la première édition à laquelle Manu Chao avait donné le nom de son album, (la suite de   »Clandestino« , « Próxima Estación: Esperanza » sorti en juin 2001), Esperanzah! continue d’attirer jeunes, couples et familles, du bambin casqué à la mamy en sarouel, dans une ambiance cordiale et bon enfant. La somptueuse abbaye de Floreffe nichée par-dessus la Meuse, offrait par un confortable soleil après deux années de météo grincheuse, un cadre magique aux festivaliers. Les deux scènes, côté cour et jardin se sont répondu alternant musique du monde aux accents traditionnels côté jardin, ou plus bruyamment pop et rock côté cour.

 

Le fil rouge de ce festival pas comme les autres, c’est son attitude responsable, son engagement volontaire dans les combats actuels en faveur d’un monde où la justice est l’affaire de tous. Ainsi le CNCD idéalement placé dans la cour de la ferme, un passage obligé pour les festivaliers, n’a-t-il pas eu trop de peine à les attirer dans ses stands : ici des panneaux pédagogiques à la lumière des dessins de Pierre Kroll, là des ateliers plus ludiques, jusqu’à la pétition chantée du dimanche soir (elle sera remise au gouvernement en vue de la conférence sur le climat de Doha), le tout centré sur la justice climatique, ses causes, ses conséquences et  ses alternatives.

Avec la place des possibles, le village des enfants, le baz’art, les bars à boissons locales et bio, ou le comptoir des saveurs, c’est tout un village qui a vibré aux sons et aux couleurs multiculturelles dans un beau mélange de diversités, comme dans une symphonie. Gageons que l’attitude équitable-durable-éthiquable qui aura traversé ces trois jours invitera les visiteurs à se souvenir au quotidien qu’ils sont des acteurs responsables de ce monde. Quant à Esperanzah! puisse le festival continuer à regarder vers l’avenir!

Bernadette Lennerts (avec Thierry Graulich pour les photos)

[nggallery id=39]

Print Friendly

Lire aussi :

  • Pas encore de proposition d'article en relation.

URL courte: http://info.catho.be/?p=17774

Posté par le 6 août 2012. inséré dans Belgique, CathoBel, CathoBel Belgique, Événements, le fil info, Médiathèque, Photos. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Commentaires Facebook et InfoCatho.be

Répondre

Vidéo à la Une

En vidéo depuis le Vatican

Le JP de 18h15 des Médias Catholiques

Audio à la Une

Abonnez-vous gratuitement à CathoBel !

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation pour valider votre inscription!

Nos pages spéciales

Dimanche 42 en ligne pour 1,29 € !

Il était une foi TV

Voir plus...

Il était une foi Radio

Ecouter plus...

Synode de Tournai «Pour que tous aient la Vie, la Vie en abondance»

Galerie photo

Services

Connexion | Conçu par InfoCatho.be | Conditions d'utilisation