L'information en continu des Médias Catholiques

New B: Je prends (une) part

Bookmark and Share

« Je prends part », c’est le nom d’une campagne qui s’étale entre mars et juin 2013 et qui propose aux citoyens de devenir coopérateurs d’une nouvelle banque, la . Si 10.000 coopérateurs répondent présents, la verra le jour en Belgique dans un avenir proche.

Selon ses concepteurs, « cette banque sera simple, sobre, participative, transparente, investira dans l’économie réelle, œuvrera pour l’intérêt général et mettra le client au cœur de ses décisions ». Un programme alléchant, ambitieux et passablement différent du « discours bancaire » auquel nous sommes habitués. New B va-t-elle révolutionner le monde de la finance? Il faudra attendre encore un peu pour le vérifier, mais ce sont peut-être les premiers pas d’une initiative qui se veut résolument coopérative.

Une banque coopérative, c’est quoi?
Bernard Bayot, président de New B, explique: « Pour nous, c’est une condition sine qua non d’avoir une banque qui répond à une autre logique que celle de la recherche effrénée du profit à court terme. » En Belgique, le secteur bancaire s’est totalement appauvri. Les banques cotées en Bourse dominent le paysage. Les banques coopératives ont généralement une plus grande stabilité financière, soutiennent davantage le développement local et développent une activité de crédit plus performante que les banques commerciales.
C’est pour toutes ces raisons que soixante organisations se sont rassemblées au sein de la coopérative New B. La nouvelle banque travaillera dans l’intérêt de ses membres, de leurs activités sociales et économiques et renforcera leur rôle sociétal. En inscrivant dans son ADN ces valeurs, et d’autres encore, telles que l’insertion sociale, la sécurité, la durabilité, l’innovation, l’honnêteté et la diversité, New B veut devenir une banque qui compte (non pas au sens premier du terme!), offrant à ses clients-coopérateurs tous les produits qui leur sont utiles.

« Je prends part », et après?
« Je prends part » vise à rassembler 10.000 coopérateurs. Les initiateurs de New B veulent montrer que les organisations ne sont pas les seules à vouloir une nouvelle banque coopérative en Belgique: leurs membres, sympathisants et adhérents ainsi que des citoyens de tout bord soutiennent aussi ce projet. En cas de succès de la campagne, les prochaines étapes seront la confirmation des contacts avec les investisseurs et le dossier pour obtenir une licence auprès de la Banque Nationale de Belgique.
Une part de coopérateur coûte 20 €. Le nombre de part par personne est limité à une seule unité pour éviter que la prise de risque ne soit trop grande. Le but principal n’est pas de récolter un maximum de capitaux, mais de montrer qu’une telle banque est plus qu’attendue.
La souscription se fait à partir du site jeprendspart.be, mais aussi durant le New B Tour, qui, de fin mars à fin juin, organisera une centaine de rencontres à travers toute la Belgique. Affaire à suivre, donc… dans un paysage financier plus qu’embrumé à l’heure actuelle.

Sylviane BIGARÉ

Print Friendly

Lire aussi :

  • Pas encore de proposition d'article en relation.

URL courte: http://info.catho.be/?p=30124

Posté par le 25 mar 2013. inséré dans Actualité, CathoBel Belgique, le fil info. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Commentaires Facebook et InfoCatho.be

Répondre

Vidéo à la Une

En vidéo depuis le Vatican

Le JP de 18h15 des Médias Catholiques

Audio à la Une

Abonnez-vous gratuitement à CathoBel !

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation pour valider votre inscription!

Nos pages spéciales

Dimanche 33 en ligne pour 1,29 € !

Il était une foi TV

Voir plus...

Il était une foi Radio

Ecouter plus...

Synode de Tournai «Pour que tous aient la Vie, la Vie en abondance»

Galerie photo

Services

Connexion | Conçu par InfoCatho.be | Conditions d'utilisation