L'information en continu des Médias Catholiques

Migration: un milliard de personnes concernées

Bookmark and Share

La XXème session plénière du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement s’est ouvert ce 22 mai au Vatican. Durant trois jours, les participants réfléchiront sur « La sollicitude pastorale de l’Eglise dans le contexte des migrations forcées. »  Voici déjà une vue d’ensemble de la situation dans le monde qui concerne une personne sur sept.

L’Eglise est très certainement l’une des seules institutions à pouvoir proposer une vue d’ensemble par sa présence sur tous les continents et par son action en première ligne au service des migrants et des personnes déplacées. Elle se base sur les rapports annuels des conférences épiscopales nationales qui permettent d’offrir une vision globale du phénomène migratoire à l’échelle internationale. L’OIM (l’Organisation Mondiale pour les Migrations) estime ainsi en 2011 à 214 millions le nombre de migrants dans le monde soit 3% de la population totale de la planète. A ceux-ci s’ajoutent les 740 millions de migrants internes, en tout 1 milliard de personnes sont donc concernées par la migration, 1/7ème de la population du globe. Le classement des pays d’origine et des pays d’accueil varie peu. En tête de ceux qui fournissent les plus gros bataillons de migrants l’on retrouve le Mexique, l’Inde, la Chine, le Bangladesh ou encore les territoires palestiniens. Ils émigrent majoritairement aux Etats-Unis mais aussi en Allemagne, Arabie Saoudite et au Canada. En queue de classement, la France, l’Espagne et le Royaume-Uni.

Des situations très diversifiées selon les continents

Les rapports des conférences épiscopales mettent en lumière l’extrême diversité du phénomène migratoire selon les continents qui sont concernés. L’Europe est évidemment à la fois louée pour les politiques d’intégration et d’assistance mises en œuvre pour l’accueil des immigrés mais aussi pointée du doigt pour les politiques restrictives mises en œuvre ces dernières années. La Suisse, le Royaume-Uni, le Danemark sont ainsi les premiers à avoir introduit des quotas et imposé des critères plus stricts pour l’acquisition de la nationalité. L’Italie et l’Espagne ont en revanche noué des accords avec des pays du Maghreb pour enrayer le phénomène migratoire à sa source. Le problème n’a été que déplacé. A l’immigration maritime tragiquement à la une de l’actualité régulièrement, s’ajoute désormais celle terrestre par la Grèce et la Turquie. L’Eglise a pris depuis longtemps en compte le fait que l’Europe était devenue multiethnique et pluri religieuse. Elle se mobilise donc pour sensibiliser les opinions publiques à ne pas épouser les dérives racistes et xénophobes qui ont explosé sur le continent en cette période de crise économique aigue.

Aux Amériques, une immigration intrinsèque

Aux Amériques, la situation est évidemment bien différente. L’immigration est presque intrinsèque à la vie du continent. Aux Etats-Unis, 12% de la population est issue de l’immigration, 20% au Canada. Une immigration qui provient en grande partie de l’Amérique Latine et des Caraïbes. L’Amérique du Sud est, elle, caractérisée par une immigration interne. Entre 70 et 90% des flux migratoires vers l’Argentine, le Chili, le Pérou, l’Equateur ou l’Uruguay sont d’origine et/ou à destination des pays limitrophes. Des migrations qui s’inscrivent dans des contextes de pauvreté, de criminalité et de différences sociales exacerbées. Au Nord comme au Sud du continent américain, l’Eglise dénonce les dérives, les problèmes et cherche à peser sur les gouvernements pour que la dignité humaine soit mieux prise en compte dans les législations.

La population africaine est la plus mobile

L’Afrique est bien sûr la première concernée par le phénomène migratoire. Mais l’Eglise ne s’arrête pas à ce lieu commun et va à l’encontre d’idées reçues. Certains en Europe parlent « de vagues migratoires africaines », en fait depuis 2009, seulement 20 millions d’africains ont émigré hors du continent soit 2% de la population totale. En 2010, 64% des migrants originaires d’Afrique Sub-Saharienne se sont déplacés dans des pays limitrophes plus stables. La population africaine reste celle la plus mobile au monde. Mais les flux migratoires à l’intérieur comme à l’extérieur du continent y sont extrêmement diversifiés et complexes. Travailleurs immigrés, réfugiés suite à des conflits, travailleurs transfrontaliers, trafic d’êtres humains… constituent une véritable mosaïque. L’Eglise joue son rôle d’assistance humanitaire, d’accueil et de soutien des plus démunis, de formation se substituant souvent à des organisations internationales absentes ou insuffisantes.

Le migrant, une opportunité

C’est le Pape émérite Benoît XVI qui a le mieux exprimé le défi des migrations pour l’Eglise. Lors de la journée mondiale du migrant et du réfugié en 2012 il avait rappelé que « le phénomène actuel des migrations est une opportunité providentiel pour l’annonce de l’Evangile dans le monde contemporain. Les hommes et les femmes provenant de diverses régions de la terre, avait-il expliqué, qui n’ont pas encore rencontré le Christ ou le connaissent seulement de manière partielle, demandent à être accueillis dans des pays de vieille tradition chrétienne. A leur égard, il est nécessaire de trouver des modalités adéquates pour qu’ils puissent rencontrer et connaitre le Christ et expérimenter le don inestimable du salut qui pour tous est une source de vie en abondance. » C’est grâce à cette démarche d’accueil et d’ouverture que les migrants pourront devenir les protagonistes de l’annonce de l’Evangile, un élément fondamental en cette Année de la Foi.

Radio Vatican

Photo: extrait du film « La Pirogue »

Print Friendly

Lire aussi :

  • Pas encore de proposition d'article en relation.

URL courte: http://info.catho.be/?p=32981

Posté par le 22 mai 2013. inséré dans A la Une, CathoBel, CathoBel International, le fil info. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Commentaires Facebook et InfoCatho.be

Répondre

Vidéo à la Une

En vidéo depuis le Vatican

Le JP de 18h15 des Médias Catholiques

Audio à la Une

Abonnez-vous gratuitement à CathoBel !

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation pour valider votre inscription!

Nos pages spéciales

Dimanche 38 en ligne pour 1,29 € !

Il était une foi TV

Voir plus...

Il était une foi Radio

Ecouter plus...

Synode de Tournai «Pour que tous aient la Vie, la Vie en abondance»

Galerie photo

Services

Connexion | Conçu par InfoCatho.be | Conditions d'utilisation