L'information en continu des Médias Catholiques

Vendredi Saint: collecte universelle pour la Terre Sainte

Bookmark and Share

images

Ce vendredi, Vendredi Saint, les collectes récoltées dans le monde entier seront destinées à la Terre Sainte. Le Préfet de la congrégation pour les églises orientales, le Cardinal Sandri, a rappelé, au moyen d’une lettre envoyée aux différents épiscopats, la situation des chrétiens du Moyen-Orient.  Victimes de violences et vivant dans l’insécurité permanente, les chrétiens de Terre Sainte se demandant chaque jour s’il est raisonnable de rester. « En ce Vendredi-Saint, nous voulons élever un cri de paix au Crucifié, pour Jérusalem et pour que le monde entier, en commençant par la Terre du Christ, devienne la Cité de la Paix. Aux disciples du Christ, on demande d’agir pour la paix, » écrit le Cardinal Sandri.

La collecte « Pro Terra Sancta » sera redistribuée à 65% à la Custodie de Terre Sainte. Cette dernière se charge alors de répartir les montants entre différents projets, comme la restauration de lieux sacrés, le maintien d’activités de solidarité, ou le développement d’une meilleure scolarisation.  « La communauté catholique de Terre-Sainte, latine du Diocèse Patriarcal ou de la Custodie franciscaine et des autres circonscriptions, gréco-melkite, copte, maronite, syrienne, chaldéenne, arménienne, avec les familles religieuses et les organismes de tout genre, reçoit grâce à cette Quête pour la Terre-Sainte le soutien qui lui permet d’être proche des pauvres et de ceux qui souffrent sans distinction de foi ou d’ethnie », rappelle encore le Préfet dans la lettre.

ST

Le christianisme en Belgique… expliqué aux Français

Bookmark and Share

P1000813_792x594 (1)Qui sont les chrétiens de Belgique? C’est à cette question qu’ont tenté de répondre les six invités de Stéphanie Gallet et de Laurent Verpoorten, sur les ondes du réseau RCF, à l’occasion de la Semaine sainte.

« Chrétiens en Belgique », tel est le titre de l’émission spéciale diffusée ce vendredi 18 avril sur le réseau RCF depuis « Tour & Taxis », à Bruxelles. Pour traiter ce sujet, Stéphanie Gallet et Laurent Verpoorten, les deux présentateurs, se sont entourés de six experts: Mgr  Jean Kockerols, évêque auxiliaire de Bruxelles, le père Franck Janin, provincial des jésuites, Laurence Flachon, pasteure protestante, Christophe D’Aloisio, recteur de la paroisse orthodoxe de la Sainte-Trinité et des Saints-Côme-et-Damien, Myriam Tonus, laïque dominicaine, et Christian Laporte, journaliste à « La Libre Belgique ».

Destinée principalement à un public français, cette émission d’une heure trente a permis de mettre en avant certaines particularités de notre pays en matière religieuse: la polarisation de la société, l’organisation des cours de religion, le dialogue œcuménique, la reconnaissance et le financement des cultes, la sécularisation, le débat sur les questions de bioéthique, la multiculturalité, la laïcité organisée, etc. Les Belges qui ont écouté l’émission n’auront sans doute pas appris grand-chose, car ce sont des notions qui nous sont relativement familières. Reste qu’il est toujours intéressant de voir comment nous sommes perçus à l’étranger, de découvrir ce que nous pouvons avoir de surprenant ou d’exotique pour quelqu’un qui ne vit pas dans notre pays.

Dans ce sens, il était intéressant d’avoir parmi les invités deux personnes d’origine française, vivant aujourd’hui en Belgique: la pasteure Laurence Flachon et le père Franck Janin. En effet, ceux-ci ont dit combien ils avaient été agréablement surpris à leur arrivée en découvrant cette façon très paisible et pragmatique que nous avons de régler nos problèmes et différends. Bien sûr, il y a parfois de la marge entre la théorie et la mise en pratique, notamment en ce qui concerne la séparation de l’Eglise et de l’Etat, mais il semble, à entendre les six invités, que nous n’ayons pas trop à nous plaindre de notre mode de fonctionnement, même si certains politiques manifestent aujourd’hui le souhait de le revoir complètement.

Réécoutez cette émission :


Nous reviendrons sur cette rencontre début de la semaine prochaine.

P. A.

Une chorale belge pour animer la messe de Pâques au Vatican

Bookmark and Share

la ritournelle Rome 200533 chanteurs de la chorale belge « la Ritournelle » se sont envolés ce vendredi matin pour Rome. Dimanche, ils se produiront en direct lors de la messe de Pâques.

C’est la deuxième fois que la Ritournelle va participer à la messe de Pâques à Rome. En 2005, la chorale avait chanté sur le parvis de la Basilique Saint Pierre pour ce qui aura été la dernière messe de Pâques du pape Jean-Paul II. Elle était alors accompagnée du chœur de la Chapelle Sixtine. En décembre dernier, Danielle Suraci, fondatrice et chef de chœur de la Ritournelle, apprenait cette fantastique nouvelle pour toute la chorale: leur candidature pour participer à la messe de Pâques, en présence du pape François, a été retenue. Dimanche, ils présenteront avec une chorale de séminaristes anglais un répertoire qui leur a été imposé. Danielle Suraci garde un souvenir ému de 2005, elle attend impatiemment de revivre ce moment privilégié, cette fois en présence du pape François. Ecoutez son interview au bas de cet article.

Outre les milliers de personnes qui seront présentes place Saint Pierre, ce sont des millions de personnes à travers le monde qui pourront assister à leur prestation via la diffusion télévisuelle… une expérience sans pareil attend donc les 33 chanteurs de la Ritournelle. La messe de Pâques sera retransmise en direct ce dimanche 20 avril dès 11h sur La Trois.

Fondée en 1988 à Tamines, la Ritournelle compte actuellement 38 choristes de tous âges et de divers horizons qui se retrouvent tous les samedis afin de s’adonner à leur passion commune : le chant. La diversité et l’étendue de son répertoire (de la Renaissance à la chanson française, des grands chœurs d’opéras aux Negro-Spirituals tout en passant par les musiques Sacrées) la rendent accessible à tout public. Plus d’informations: http://www.la-ritournelle.be/

MVL

Photo: La Ritournelle lors de la messe de Pâques à Rome, en 2005 (source: la-ritournelle.be)

 

La première édition flamande « La Passion » s’est donnée en spectacle à Merchtem

Bookmark and Share

de passie

Hier, à l’occasion du Jeudi Saint, la ville flamande de Merchtem a accueilli la première édition flamande de « La Passion » (« De Passie »).

Cette édition locale de « La Passion » s’est déclinée sous la forme d’un spectacle multimédia. L’évènement a débuté avec un concert en direct et a été agrémenté par la projection de clips vidéo réalisés par les habitants et artistes locaux. Cette nouvelle édition de « La Passion » raconte via différents supports l’histoire ancienne de Pâques et les dernières heures de la vie de Jésus. Une histoire d’amitié et d’infidélité, de trahison et de torture, mais aussi d’espérance et d’amour.

L’atmosphère autour de la scène principale extérieure de Vlaanderen Muziekland était celle d’un festival de musique. Ecrans géants, clips et musique flamande ont envahi la ville de Merchtem et permis à l’assemblée de vivre un Jeudi Saint inoubliable.

Une Flandre qui ne manque pas de talents

L’organisation des clips et du spectacle a été confiée au régisseur et cinéaste belge Stijn Coninx. Le guitariste du groupe flamand Clouseau, Eric Melaerts, et le dirigeant-compositeur Dirk Brossé se sont également  beaucoup investis dans la réalisation de cet unique évènement. Beaucoup d’autres « Bekende Vlamingen » et artistes professionnels ont participé à la réalisation de ce grand spectacle. Une « Passion » qui ne manquait donc pas de talents artistiques de haute qualité. Des centaines de bénévoles ont également donné de leur temps pour la bonne organisation de l’évènement.

Le spectacle multimédia ciblait principalement comme public les jeunes et jeunes adultes. Comme lors d’un festival, les quelque 8000 spectateurs étaient debout pour acclamer les artistes particulièrement populaires auprès des jeunes.  Mais l’évènement était bien sûr ouvert à tous, et gratuit en prime.  Les personnes à mobilité réduite ont, elles aussi, pu profiter du spectacle grâce aux dispositions qui avait été prises à leur égard.

Pour répondre au très grand intérêt de l’évènement, un système de bus a été organisé. Une trentaine d’arrêts avaient été aménagés partout  en Flandre.

« De Passie » sera diffusée sur toutes les chaînes régionales flamandes le lundi de Pâques à 14h. Plus d’infos sur www.depassie.be .

S.T.

(crédit photo : www.depassie.be  )

Le pape accusé d’hérésie par deux métropolites orthodoxes

Bookmark and Share

Metropolitain-Seraphin-du-PiréeDans une lettre adressée au pape François et diffusée sur un site internet religieux grec, deux leaders de l’Eglise grecque-orthodoxe estiment qu’ « aucun compromis ne peut exister entre l’orthodoxie et le papisme ».

Dans cette lettre (en anglais), ou plutôt ce document (il fait 89 pages !) les métropolites André de Dryinoupolis et Séraphin du Pirée (photo) affirment agir « par amour » . Mais cela étant dit, le but de cette lettre est surtout de  « faire revenir les hérétiques à la Sainte Eglise orthodoxe, de laquelle le pape semble s’être éloigné ».
Les métropolites critiquent notamment les points de dogmes qui font traditionnellement débat entre orthodoxie et catholicisme: le fameux Filioque du symbole de Nicée-Constantinople, l’infaillibilité, le dogme de l’Immaculée Conception et de l’Assomption de Marie, la doctrine du purgatoire…  Mais ils pointent également quelques gestes du pape François: les indulgences accordées via Twitter aux fidèles qui ont suivi les JMJ sur le réseau social, ou encore sa bénédiction d’une moto Harley Davidson.

Faut-il voir dans cette lettre une provocation de plus de la part du patriarche du Pirée ? Le métropolite, également connu pour ses dérapages antisémites, semble avoir « un œuf à peler » avec l’Eglise catholique. En 2012, il  avait déjà lancé une série d’anathèmes, dont un à l’encontre de Benoit XVI. Et en avril de cette même année, il avait intenté une action en justice contre l’archevêque catholique d’Athènes, Mgr Nikolaos Foskolos, pour « prosélytisme illégal ». Ce dernier était accusé de violer la Constitution grecque parce qu’il administrait une école catholique au Pirée.

P.G. (avec La Vie)

 

Philippines : une Semaine sainte sous tension dans le sud du pays

Bookmark and Share

Philippines- Mgr Martin JumoadUn évêque philippin de la province de Basilan a appelé les musulmans à « respecter la Semaine sainte ». Depuis quelques jours, cette zone des Philippines est en proie à des affrontements violents entre les forces gouvernementales et des rebelles musulmans.

Les Philippines, pays « le plus catholique » en Asie, connaît depuis septembre dernier des accès de violence dans les provinces de Sulu, Basilan et Jolo où les gens sont davantage musulmans. Celles-ci se sont encore accrues récemment avec l’engagement des troupes du gouvernement dans des affrontements avec les combattants d’Abu Sayyaf, suite à une attaque par ces insurgés musulmans ayant causé deux morts et 29 blessés dans les rangs de l’armée.
Dans ce contexte, l’évêque d’Isabela a demandé un cessez-le-feu dans la province de Basilan. Sur cette île située dans la Région autonome en Mindanao musulmane, les chrétiens ne représentent que 27% de la population. Les troupes gouvernementales et les rebelles musulmans d’Abu Sayyaf, un mouvement séparatiste, s’y affrontent de nouveau depuis quelques jours.
« J’appelle nos frères musulmans à bien vouloir respecter la Semaine Sainte », a déclaré Mgr Martin Jumoad, dans une émission radio. « Tout comme nous respectons le Ramadan, j’espère aussi que les musulmans respecteront la Semaine Sainte ».

Pas de trêve pour le chef des armées

Les forces gouvernementales devraient cependant poursuivre leur chasse aux rebelles. Le chef d’Etat-major de l’armée philippine a en effet déclaré le 15 avril, qu’il n’y aurait aucun ralentissement des opérations militaires dans le sud du pays. « Nous continuerons à pourchasser Abu Sayyaf. Il n’y aura pas de trêve », a souligné le Général Bautista.
Les affrontements qui ont commencé dans la ville de Tipo-Tipo, le 11 avril dernier, ont fait au moins 20 morts et 45 blessés, en majorité des combattants musulmans d’Abu Sayyaf, et provoqué le départ de milliers de personnes, selon UCA News, une agence catholique asiatique d’informations.
Les forces Philippines sont en particulier à la recherche du commandant des combattants d’Abu Sayaf, Furuji Indama, qui est aussi soupçonné du meurtre de 14 soldats de la Marine, lors d’une embuscade en 2007, et d’attaques et enlèvements perpétrés dans une plantation de caoutchouc à Maluso, ville du sud de l’archipel.  Une prime de 3,3 millions de pesos philippins (75.000 dollars US) est d’ailleurs offerte en retour de sa capture.

P.G.

(photo AED)

 

Europe : les droits de l’homme et la démocratie sont en péril

Bookmark and Share

Conseil de l'EuropeLes droits de l’homme, la démocratie et l’Etat de droit en Europe sont « aujourd’hui confrontés à une crise sans précédent depuis la fin de la guerre froide », estime le Conseil de l’Europe. Celui-ci a prévu d’engager un « dialogue confidentiel » avec chacun des 47 Etats membres et demande la tenue d’un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement sur ce sujet.

Dans un rapport rendu public le 16 avril dernier, le secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjorn Jagland, s’alarme d’une « montée des cas graves de violations des droits de l’homme (corruption, immunité contre les poursuites, impunité, traite des êtres humains, racisme, discours de haine et discrimination) dans l’ensemble du continent« . Une situation que vient encore aggraver la crise économique et les inégalités grandissantes. Aussi, appelle-t-il les 47 Etats membres du Conseil de l’Europe à « agir au plus vite pour juguler cette érosion des droits fondamentaux« .

Parmi les problèmes identifiés les plus récurrents, citons les discriminations envers les minorités ethniques qui concernent 39 Etats, les mauvaises conditions de détention (30), la corruption (26) et l’exclusion sociale dont sont victimes les Roms (23). Toujours selon le même rapport, une vingtaine d’Etats souffrent encore de lacunes dans les droits reconnus aux demandeurs d’asile et aux migrants, tandis que huit ne respectent pas la liberté d’expression et des médias.

Un constat d’échec

« La crise en Ukraine illustre on ne peut plus clairement les dangers qui nous menacent« , a expliqué Thorbjorn Jagland. La situation de quasi-guerre civile et de conflit avec la Russie est selon lui la résultante de « fléaux endémiques » que sont la corruption et les abus de pouvoirs nés de l’absence d’un pouvoir judiciaire indépendant, d’un parlement « qui fonctionne bien » et de médias libres.

La liste des Etats concernés n’est pas rendue publique. Elle fait l’objet d’une transmission confidentielle à chaque Etat concerné afin d’améliorer la situation de manière constructive. Le Conseil de l’Europe a d’ailleurs prévu d’engager un dialogue avec chacun des 47 Etats membres et demande la tenue d’un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement sur ce sujet.

Ce qui est sûr, c’est qu’il s’agit clairement d’un aveu d’échec pour cette institution créée en 1949 pour défendre les valeurs démocratiques de l’Europe libérale face aux pays de l’ancien bloc communiste, lesquels l’ont rejoint un peu moins de quinze ans après la chute du « Rideau de fer ».

Pascal ANDRE

Elections européennes : les jeunes investiront le Parlement

Bookmark and Share

photo

Du 1er au 4 mai prochains, des jeunes européens d’Allemagne, de Pologne, de France, de Belgique, d’Ukraine et de République Tchèque se rassembleront à Bruxelles. Ils seront près de 200 à venir débattre, échanger, partager et  comprendre le fonctionnement des institutions européennes.

Ces jeunes curieux de 18 à 35 ans se retrouveront dans deux semaines au Parlement européen à Bruxelles. Durant trois jours, ils partageront leurs opinions sur les différents engagements politiques et auront l’occasion de poser leurs questions aux parlementaires européens présents. Le vote d’un projet de loi fera même l’objet d’une simulation, de quoi faire connaître toutes les étapes d’une proposition de loi jusqu’à son vote au Parlement. Des ateliers thématiques seront proposés tout au long de l’événement: « Migrations », « Politique sociale et chômage », « La régulation financière », « Le rôle de l’Europe dans le monde », « Austérité et économie sociale », « Energie et écologie », etc. Ces thématiques seront suivies d’un débat en séance plénière avec des représentants des groupes politiques du Parlement européen. Les différents échanges et débats seront chaque fois traduits simultanément.

Les enjeux des prochaines élections et le fonctionnement des institutions européennes vous intéressent? Il est encore temps de vous inscrire…  Plus d’informations sur le site de Réseau Jeunesse ou sur le site du centre d’analyse sociale Centre Avec. Vous pouvez également contacter Eric Vollen par téléphone au 0474/45.24.46 ou Frédéric Rottier au 0478/03.23.40.

S.T

Soudan du Sud : impasse politique et menace de famine

Bookmark and Share

Soudan sud famine ONUAu Soudan du Sud, le chef des rebelles Riek Machar veut s’emparer de la capitale Juba et des champs pétroliers clés pour contrer l’action du président actuel Salva Kiir. L’ancien vice-président Machar a prévenu que la guerre civile ne s’arrêtera pas avant la chute de Salva Kiir. Le conflit a déjà fait des milliers de morts et près de 900.000 déplacés.

Les pourparlers de paix patinent et les deux parties sont loin de trouver un accord. Elles avaient pourtant signé un cessez-le-feu fin janvier, mais celui-ci est constamment violé. Riek Machar a qualifié son rival, le président Salva Kiir, de « dictateur » et ne voit « pas de raison de partager le pouvoir avec lui ». Alors pour précipiter sa chute, Riek Machar a pris pour cible Juba la capitale et les champs de pétroles stratégiques. Le pétrole représentait 95% du budget de la jeune nation avant le début des combats.

50.000 enfants menacés de famine
Mardi, les rebelles sud-soudanais ont affronté les troupes gouvernementales dans la ville pétrolière de Bentiu. Ils ont lancé un ultimatum aux compagnies. Elles doivent commencer à stopper la production et à évacuer leurs équipes, dans la semaine. Et si elles ne le font pas, les rebelles le feront par la force. Ces combats ont forcé des centaines de civils à fuir et à demander la protection de l’ONU. Les Nations unies alertent également sur la situation humanitaire dramatique. Le Soudan du Sud, où la saison des pluies commence, pourrait connaître la pire famine du continent africain depuis des décennies. 50.000 enfants vont mourir dans les prochains mois si une action immédiate n’est pas mise en œuvre. L’ONU a également averti qu’entre 800 et 1.000 Sud-Soudanais arrivent chaque jour en Ethiopie depuis le mois janvier, dans des conditions effroyables.

Radio Vatican

Des Belges en nombre à l’Eurojam

Bookmark and Share

guide

Au mois d’août prochain, plus de dix mille guides et scouts d’Europe se rassembleront en Normandie. Et ce ne sont pas les Belges qui manqueront à l’appel.

Tous les dix ans environ, les Guides et Scouts d’Europe se réunissent pour un « Eurojam », synonyme de « Jamboree » qui désigne le grand rassemblement initié par Baden-Powell, le fondateur du scoutisme. En août prochain, pas moins de dix mille jeunes se retrouveront pour la 7e édition d’ « Eurojam ».  Du 1er au 11 août prochains, les Guides et Scouts d’Europe vivront un camp scout exceptionnel à Saint-Evroult-Notre-Dame du Bois, dans le département français de l’Orne.

Les activités rassembleront des scouts et des guides de seize pays d’Europe. Les Etats-Unis et le Canada se joindront également à l’événement. Au total, ce sont quelque 1.589 patrouilles, dont 40 belges, qui sont attendues pour vivre un camp scout dans les bois et célébrer la fraternité européenne en Normandie. La Belgique participera activement à la mise en œuvre de ce camp de grande ampleur, puisque près de 2.000 volontaires se relaieront tout l’été pour préparer et organiser l’événement. Forte de ses 1.600 membres (castors, louvettes, louveteaux, guides, scouts, guides aînées et routiers), notre pays est fortement impliqué dans plusieurs commissions internationales pour la préparation logistique et pédagogique de cette grande aventure humaine.

Placé sous le patronage de Robert Schuman, chantre de l’Europe, et de Thérèse de Lisieux, témoin de la confiance, ce grand moment de fraternité gravitera autour de la maxime « Venite et videte », « venez et voyez ». Tous les participants sont portés par un sentiment commun: construire « l’Europe des peuples » et un monde de paix à travers leur style scout commun.

Plus d’infos dans les prochains mois. Mais n’hésitez pas à vous rendre dès aujourd’hui sur le site www.eurojam.eu/fr/ .

S.T

Rencontres du Fanal : Choisir la vie par Anne-Dauphine Julliand

Bookmark and Share

Anne-Dauphine JulliandAnne-Dauphine Julliand est l’invitée des rencontres du Fanal, le 15 mai prochain, à Bruxelles. Maman de quatre enfants, elle connaît l’épreuve de deux petites filles atteintes à la naissance d’une maladie dégénérative, dont Thaïs qui décède à l’âge de trois ans.

Cette expérience de vie, Anne-Dauphine Julliand la livre dans un ouvrage paru en 2011: « Deux petits pas sur la sable mouillé » qui retrace la maladie et la mort de Thaïs, véritable séisme familial. En 2013, elle publie « Une journée particulière » dans lequel elle poursuit son travail de mémoire. Elle parle de son cheminement et sa foi en la vie dans un témoignage teinté de l’amour inconditionnel d’une maman pour son enfant. Anne-Dauphine veut partager l’idée que le bonheur existe, même au creux du malheur: « On peut être heureux, même si on a une vie éprouvée ». Face aux épreuves, Anne-Dauphine Julliand exhorte chacun à la solidarité, avec toutes ces petites attentions du quotidien qui rendent plus léger le fardeau de la souffrance et du malheur.

MVL/AT

Jeudi 15 MAI 2014 à 20h – Salle « LE FANAL », 6 rue Joseph Stallaert – 1050 Bruxelles

Infos: 02/343.28.15 (tél/fax) – Courriel: lesrencontresdufanal@scarlet.be – Participation aux frais: 10€ (étudiants: 5€). Réservation souhaitée: compte BE91 3101 6930 2876 des Rencontres du Fanal.

L’agenda de la Semaine Sainte

Bookmark and Share

Messe-chrismale-BxlPour vivre pleinement la Semaine Sainte, voici une synthèse des célébrations organisées dans les différentes cathédrales des diocèses francophones et des liens pour les autres célébrations près de chez vous.

LIEGE

La messe chrismale à Saint-Jacques (et non à la Cathédrale) le mercredi saint, 16 avril, à 18h.

Le chemin de croix, le vendredi saint, 18 avril: accueil à 17h30 à l’église Saint-Pholien – chemin de croix dans les rues de Liège – arrivée à Saint-Jacques, Office du vendredi saint.

La « Nuit du MEJ » à Herstal: le samedi 19 avril, les jeunes de 12 à 25 ans sont invités à rejoindre Herstal (après la célébration de la Vigile pascale, a priori dans leur paroisse) pour une nuit blanche remplie d’activités: jeux, défis, cuisine, photos, radio, chants, déco, grand feu, prière, etc. De 22h30 à 7h30!

Dimanche 20 avril: sur la place Cathédrale à Liège, proclamation de la Pâque par toutes les confessions chrétiennes réunies.

BRUXELLES

A la Cathédrale

-         Mercredi 16/04 à 20h00

Concert de la Semaine Sainte « Marie-Madeleine aux pieds de la croix ». Musique italienne du dix-septième siècle sur les larmes de la pécheresse convertie Marie-Madeleine. Elisabeth Goethaels, soprano; Sarah Ridy, harpe; Xavier Deprez, orgue. Programme: œuvres de Salomone Rossi,  Girolamo Frescobaldi et Domenico Mazzochi.

-         Jeudi 17/04

  • 07h45 Prière des Laudes (F/N)
  • 12h30 Prière au milieu du jour (F/N)
  • 18h00 Célébration de la Cène présidée par Mgr André-Joseph Léonard  Adoration jusqu’à 22h30

-         Vendredi 18/04

  • 07h45 Prière des Laudes (F/N)
  • 15h00 Chemin de Croix (F/N) présidé par le doyen Claude Castiau. Musique: « Via crucis – the Way » de Kurt Bikkembergs. Chant et harpe
  • 18h00 Office de la Passion présidé par Mgr Jean Kockerols

-         Samedi 19/04

  • 21h00 Veillée pascale présidée par Mgr André-Joseph Léonard. Chœur « Currende » dir. Erik Van Nevel

-         Dimanche 20/04

  • 10h00 Eucharistie multilingue présidée par Mgr Jean Kockerols
  • 11h30 Messe des Familles (F)
  • 12h30 Messe Festive de Printemps (F). Œuvres de Tommaso Albinoni & Georg Frederic Haendel; Andrei Kavalinski, trompette

     Pour les horaires des autres célébrations à Bruxelles cliquez ici

BRABANT WALLON

- Mercredi 16 avril: messe chrismale  à 18h30 en la Collégiale Sainte-Gertrude de Nivelles.  Mgr André-Joseph Léonard et son évêque auxiliaire Mgr Jean-Luc Hudsyn célébreront dans une même communion le renouvellement de l’engagement des prêtres dans leur mission presbytérale, et celui des diacres dans leur mission de signes du Christ Serviteur. Pour l’occasion, ils seront entourés des jeunes de la catéchèse qui auront vécu la marche chrismale et de tous les membres du peuple de Dieu spécialement invités à ce grand moment.

- Vendredi 18 avril: Chemin de Croix organisé par l’Aumônerie des Gens du voyage. Ce chemin de croix auquel s’associe la paroisse de Blocry sera médité à 15h sur le terrain de Blocry. Contact : Sr Jean-Luc – 0473/74.31.89.

- Vendredi 18 avril à 20h : L’office du Vendredi saint à 20h en la Basilique Notre-Dame de Basse-Wavre, présidé par Mgr Jean-Luc Hudsyn

- Samedi 19 avril 21h à l’église St-Etienne de Braine-l’Alleud. En Brabant wallon, une trentaine d’adultes sont engagés sur le chemin du catéchuménat. Quinze seront baptisés durant la Vigile pascale. Mgr Hudsyn donnera le baptême à cinq adultes le samedi 19 avril en la paroisse Saint-Etienne (Braine-l’Alleud)..

NAMUR

A la cathédrale Saint-Aubain

- Messe chrismale célébrée le mercredi saint 16 avril, à 18h

-  Jeudi Saint, à 19h30: messe de la Cène, suivie de l’adoration jusque minuit

- Vendredi Saint, à 19h30: office de la Passion

- Samedi Saint, à 21h: veillée suivie de la célébration eucharistique solennelle

- Pâques, à 10h: célébration eucharistique solennelle de la Résurrection

Pour vivre la Semaine Sainte et la fête de Pâques dans les autres doyennés du diocèse de Namur, cliquez ici 

D’autres propositions pour cette Semaine Sainte, à découvrir ici

TOURNAI

Pour connaître les événements à vivre à la Cathédrale durant cette Semaine Sainte, cliquez ici

Cette Semaine Sainte sera aussi l’occasion de nombreuses animations: concert, exposition, spectacle, célébration, temps de réflexion… A découvrir en cliquant ici

 

 

 

Le comité des Nations Unies contre la torture va auditionner le Saint-Siège

Bookmark and Share

GrossmanLes 5 et 6 mai prochains, le Comité des Nations Unies contre la torture va auditionner le Saint-Siège. Les abus sexuels sur mineurs pourraient figurer parmi les questions qu’il soumettra à la délégation du Vatican.

Du 28 avril au 23 mai, le Saint-Siège participera, comme une douzaine d’autres pays, à la 52e session du Comité contre la torture des Nations Unies, présidée par Claudio Grossman (photo). Comme son nom l’indique, celui-ci a pour but de prévenir et lutter contre la torture et les traitements inhumains et cruels. Conformément à la procédure habituelle, le Saint-Siège commencera par présenter un rapport sur la façon dont il applique la convention qu’il a signée en 2002. Il y explique notamment le fonctionnement de sa gendarmerie et les conditions d’incarcération de Paolo Gabriele, le majordome de Benoît XVI impliqué dans l’affaire Vatileaks.

Des pressions de l’association américaine Snap

Le lendemain, la délégation du Saint-Siège répondra aux questions des membres du comité. Elle redoute toutefois que certains d’entre eux ne l’amènent sur le terrain des abus sexuels commis par certains clercs. Il semble en effet que Snap, l’association américaine des victimes de pédophilie, ait fait pression pour que ce sujet soit abordé. Pour elle, en effet, le viol d’enfants peut être assimilé à de la torture et des traitements inhumains. En janvier dernier, elle avait déjà été très active devant le comité des droits de l’enfant, où le Saint-Siège a connu une audition longue et musclée.

Pour contrer les éventuelles attaques, quatre ONG catholiques – Caritas Internationalis, le Service jésuite des réfugiés (JRS), le Comité international catholique des migrations et le Bureau international catholique de l’enfance (BICE) – ont déposé la semaine dernière une lettre au secrétariat du comité contre la torture pour assurer notamment qu’en travaillant de près avec l’Eglise catholique, elles n’ont pas été témoin de mauvais traitements.

P. A.

Photo: Claudio Grossman, président du comité des Nations Unies contre la torture

Appel à la prière pour les trois religieux enlevés au nord du Cameroun

Bookmark and Share

Enlèvement-camerounLa situation au nord du Cameroun est de plus en plus préoccupante, en particulier pour les Occidentaux qui vivent là-bas. Après le père Vandenbeusch, deux prêtres et une religieuse ont été enlevés la semaine dernière. Curé de la paroisse voisine où a eu lieu l’agression, le père Cador a lancé un appel à la prière jusqu’à leur libération.

Selon le père Cador, prêtre de la paroisse de Tokombéré, la situation au nord du Cameroun se durcit et se répand bien au-delà des villages frontaliers avec le Nigéria… La paroisse (voisine de la sienne) de Tchéré-Tchakidjébé où a eu lieu l’agression est en effet située très à l’intérieur des terres.
L’enlèvement a eu lieu selon le même scénario que pour Georges Vandenbeusch (enlevé en novembre 2013) avec une agression en plein cœur de la nuit par une importante bande armée, essentiellement composée de jeunes de 20 à 30 ans. Il concerne cette fois-ci une religieuse canadienne de 75 ans et deux prêtres italiens de 47 et 57 ans qui vivaient dans cette région depuis plusieurs années.

Le samedi 5 avril, soit quelques heures après cet enlèvement, prêtres et religieuses (camerounais et expatriés) de tout le diocèse ont redit unanimement à leur évêque d’origine belge, Mgr Stevens, leur souci de continuer à servir l’Evangile dans ce coin de terre, avec les risques que cela comporte. Mais ils ont aussi solennellement demandé que les autorités camerounaises prennent plus au sérieux la gravité de la situation. Suite à la visite du ministre le lundi suivant (7 avril), la communauté chrétienne du nord-Cameroun espère, dans les jours qui viennent, un renforcement du dispositif de sécurité autour de l’ensemble des 41 paroisses et districts paroissiaux du diocèse de Maroua-Mokolo.

Ce serait en tout cas un signe des plus encourageants pour le nouvel évêque qui vient d’être envoyé par le pape. Agé de 50 ans, le P. Bruno Ateba Edo, religieux pallotin, va remplacer Mgr Stevens, 77 ans et démissionnaire depuis deux ans. Il sera ainsi le premier camerounais nommé à la tête de ce diocèse.
En attendant un dénouement heureux à cette nouvelle prise d’otages, le P. Cador demande à toute la communauté chrétienne du monde de s’associer, en particulier en cette semaine sainte, à l’élan de prière né dans les communautés chrétiennes camerounaises.

P.G.

2e Forum chrétien de la vie sociale

Bookmark and Share

Forum Chrétien Vie SocialeLe 1er mai prochain, Louvain-la-Neuve accueillera la deuxième édition du Forum chrétien de la vie sociale. Le thème de cette année: « Il n’est de richesse que d’hommes ».

Initiative de la Communauté de l’Emmanuel, le Forum du 1er mai a été créé en 1992 en France. Il est désormais organisé en Belgique depuis l’an passé. Il s’agit d’un lieu de rencontre, d’échange et de discussion pour contribuer à la diffusion de la doctrine sociale chrétienne. Celle-ci, souvent méconnue, contient de nombreuses propositions originales et pertinentes pour répondre aux défis de notre temps! De plus, il s’agit d’offrir un lieu de rassemblement aux laïcs chrétiens et ainsi leur permettre de prendre conscience de leur richesse afin qu’ils puissent communiquer au monde l’espérance qui les habite, y compris sur le terrain de l’action sociale, politique, économique et culturelle. En ce sens, ce forum est une réponse aux nombreux appels du pape François pour l’engagement des chrétiens dans les réalités temporelles de nos sociétés. Il permet notamment à ces laïcs tentés par l’engagement d’approfondir un certain nombre de questions. Quel est le juste rapport entre la politique et la religion? La religion doit-elle être reléguée dans la sphère privée? Comment répondre aux exigences sociales et politiques auxquelles le chrétien est appelé au nom de l’Evangile, tout en respectant les principes d’une juste laïcité? Espérance, découragement, repli sur soi, marginalisation… peut-on réellement choisir?

 L’inaliénable dignité humaine

Pour sa deuxième édition, ce forum chrétien du 1er mai a pris pour thème la dignité humaine. Il est vrai que la période de l’histoire dans laquelle nous vivons est celle de changements profonds, liés à la découverte de capacités techniques inouïes en même temps qu’à l’expérience des limites auxquelles nous touchons. Tout est possible, le meilleur peut côtoyer le pire. Or l’histoire nous apprend que de telles situations peuvent déboucher sur de grands progrès si elles sont l’occasion d’une refondation sur le seul socle valide d’une civilisation authentiquement humaniste: la dignité inaliénable de tout être humain.
Mais sur quoi s’appuie cette dignité de l’être humain? Est-elle encore défendable dans un monde pluraliste? Est-elle compatible avec la logique d’une économie de marché mondialisée? A quelles exigences nous conduit-elle face à ceux qui sont les plus vulnérables de notre société?
Pour répondre à toutes ces interrogations, le forum a notamment invité le philosophe Rémi Brague (Membre de l’Institut, Lauréat du prix Ratzinger 2012), Jacques van Rijckevorsel (Groupe Solvay), Maria Hildingsson (Secrétaire générale de la Fédération européenne des Associations familiales catholiques) et Gilbert Granjon (Fondation Josepha).

P.G.

Le 1er mai 2014, de 9h à 19h, à Louvain-la-Neuve, aux auditoires Croix du Sud. Inscriptions via le site www.forumdu1ermai.be

Connexion | Conçu par InfoCatho.be | Conditions d'utilisation