L'information en continu des Médias Catholiques

Burundi : l’insécurité grandit

Bookmark and Share

Pierre Nkurunziza BurundiLe Burundi traverse actuellement une grave crise politique et institutionnelle après que le président Pierre Nkurunziza (photo) ait été réélu pour un troisième mandat, en violation de la Constitution et des accords de paix d’Arusha. Le 20 août, celui-ci a prêté serment, débutant ainsi officiellement son nouveau mandat.

Des témoins rapportent combien la peur est grande. « Chaque nuit, ont lieu des homicides et des disparitions de personnes. La population vit dans la peur. » A l’apparente normalité de la journée s’oppose l’inquiétude de la nuit, lorsque des personnes disparaissent, certaines pour ne plus jamais revenir. « Les corps de personnes disparues sont retrouvés ici et là mais on sait que d’autres personnes n’ont plus été trouvées ni vivantes ni mortes. » Amnesty International a dénoncé des cas de tortures envers des personnes considérées, à tort ou à raison, comme des opposants au président Nkurunziza. « La situation est dangereuse parce que l’on craint une montée en puissance de l’opposition armée au président », rapportent encore les témoins.

fides

Tweet papal : « Seigneur, donne-nous la grâce des larmes »

Bookmark and Share

Dans son tweet du jeudi 9 avril, le pape François parle du don des larmes, sous forme de prière, puisque c’est un don à demander à Dieu.


« Seigneur, donne-nous la grâce des larmes, pour pleurer nos péchés et recevoir ton pardon« , écrit le pape sur son compte @Pontifex_fr  ce jeudi 9 avril. Déjà au début du Carême, François avait encouragé les baptisés à «demander le don des larmes, afin que [leur] prière et [leur] chemin de conversion soient toujours plus authentiques et sans hypocrisie». Pour une vraie conversion, il a invité à un examen de conscience: «Est-ce que je pleure?… Les pleurs font-ils partie de nos prières?» En effet, les larmes permettent de «purifier» le cœur. «Les hypocrites ne savent pas pleurer; ils ont oublié comment on pleure; ils ne demandent pas le don des larmes». Le pape avait prolongé l’image, en faisant observer que « parfois dans notre vie, les larmes peuvent devenir comme des lunettes qui nous permettent de voir Jésus« .

Mgr Francesco Follo, Observateur permanent du Saint-Siège à l’UNESCO, que le pape François utilise cette expression «le don des larmes» sous l’influence de la béatitude «Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés» (Mt 5,4). Jorge Betgogliode se serait également inspiré de saint Ignace de Loyola qui, surtout dans son Autobiographie, note, pendant plusieurs jours, ne note que le mot «larmes». Mgr Follo poursuit l’explication: « Cela veut dire que les larmes qui viennent de l’Esprit ne sont pas des larmes de tristesse mais des larmes de consolation, qui donnent un sentiment de libération et qui ouvrent la personne à de nouvelles décisions de service de Dieu, de l’Evangile et de l’homme. La «consolation» comporte aussi un sentiment d’élévation vers Dieu, un goût des choses spirituelles et une croissance en intensité des vertus théologales que sont la foi, l’espérance et la charité. Grâce au don des larmes, on n’obtient pas seulement un cœur meilleur, mais un cœur nouveau et sincère. En luttant contre l’hypocrisie, on a un cœur sincère et avec sincérité, nous nous abandonnons au cœur du Christ. »

(Zenit)

Assise : du crowdfunding pour restaurer les fresques de la basilique

Bookmark and Share

Assise-fresque-basiliqu infLes frères franciscains d’Assise vont faire appel au crowdfunding pour financer les travaux de restauration de la basilique. Ils espèrent récolter avec cette technique de financement participatif sur internet 500.000 euros. C’est en effet la somme nécessaire pour redonner tout leur éclat aux 620 mètres carrés de fresques qui ornent la basilique inférieure d’Assise, située au pied de la ville.
Ce recours au crowdfunding pour le patrimoine religieux n’est pas une première pour les franciscains. L’an passé, c’était le frère Stefano Tamburo, gardien de l’église San Francesco à Ripa, qui eut l’idée de cette quête virtuelle. Il s’agissait alors de restaurer et valoriser la cellule qui accueillit François d’Assise lors de ses séjours romains au début du XIIIe siècle.

P.G. (avec RTBF)

Le cardinal Tauran reçoit le prix Ducci pour la paix

Bookmark and Share

Le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux, est lauréat  du « Prix pour la paix 2015 » promu par la fondation italienne Ducci. Cette fondation est engagée dans la promotion du dialogue des cultures. Son prix est remis chaque année à trois représentants des religions monothéistes, pour leur engagement dans le dialogue interreligieux. En 2014 c’est le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Églises orientales, qui avait été distingué pour les chrétiens. Cette année, aux côtés de Mgr Tauran, les deux autres personnalités récompensées par la fondation Ducci sont: Ekmeleddin Ihsanoğlu, secrétaire général émérite de l’Organisation pour la coopération islamique et Yael Dayan, femme politique et écrivaine israélienne.

Radio Vatican

Un pape qui twitte… grave !

Bookmark and Share

D’après un classement effectué par l’hebdomadaire français Le Journal du Dimanche, Charles Michel est 58e au rang des « dirigeants » les plus populaires sur Twitter, mais le pape François, lui, devance de plusieurs rangs le Premier ministre belge!

Le Journal du Dimanche a comparé les comptes Twitter de tous ceux qui incarnent le pouvoir exécutif dans leur pays – au total, 94 leaders -, Charles Michel, qui compte près de 32.500 abonnés, arrive donc en 58e position.
Barack Obama est en tête du classement avec près de 56 millions d’abonnés. Suivent l’Indien Narendra Modi, le Turc Recep Tayyip Erdogan et le pape, 4e, avec plus de 5,5 millions de  followers.

L’UPMC à la rencontre de Monseigneur Delville

Bookmark and Share

Les membres de l’Union Professionnelle des Métiers de la Communication ont été reçus par l’Evêque de Liège, Monseigneur Jean-Pierre Delville. Une rencontre conviviale, d’échanges, de découvertes. Mgr Delville a ouvert les portes de la Résidence épiscopale, revisité l’histoire de tous les Evêques de Liège. Les invités ont ainsi découvert la galerie de portraits, la bibliothèque et ses ouvrages d’exception.

Diocèse de Liège

Plan hivernal bruxellois : + de places!

Bookmark and Share

Le plan hivernal bruxellois prévoit 1.241 places d’accueil, soit 281 de plus que l’année passée.

C’est 29% de plus! A côté des 206 places d’accueil permanentes, 865 places sont débloquées spécifiquement pour la période hivernale qui débutera le 1er novembre.
Pour les périodes de froid extrême, 150 places sont garanties dans deux bâtiments privés.
Vingt places sont réservées par la Fondation Prince Laurent pour les sans-abri avec des chiens.
De plus, la Région vient d’acheter un bâtiment à Schaerbeek destiné à l’accueil des familles tout au long de l’année. Un bâtiment qui accueillera après travaux 40 à 50 familles. Donc, ça bouge à Bruxelles et, cette fois, en faveur des plus démunis!

SB

Un nouveau centre pour lutter contre la traite des êtres humains en Belgique

Bookmark and Share

La traite des êtres humains est un vrai problème dans notre pays. La Belgique s’est dotée d’un nouvel organe qui devra lutter contre cet esclavagisme des temps modernes.

Son nom? Le centre fédéral Migrations. Il est le nouvel organe dont s’est dotée la Belgique pour lutter contre la traite des êtres humains.
Et ce service qui vient de publier son premier rapport dresse un état des lieux du problème pas très flatteur pour notre pays.
La traite des êtres humains fait aussitôt penser à la prostitution forcée ou au trafic d’organes, mais il existe aussi d’autres formes d’exploitation, celle par le travail, par exemple, où des salariés travaillent pour presque rien et dans des conditions indignes.
Patrick Charlier, le directeur adjoint du centre fédéral Migrations, explique qu’ »il y a des réseaux liés à l’activité dans les car-wash, dans les secteurs de l’Horeca et de la construction; de même que dans les sanitaires sur les aires d’autoroutes. Sur ces parkings autoroutiers, tout l’argent que gagnent ces gens va à des personnes qui les exploitent; tout cela se déroule sous des enseignes, parfois connues, de pompes à essence et de restaurants sur les autoroutes. Ce sont leurs sous-traitants qui recourent à la traite et à l’exploitation des êtres humains. Il y va donc de la responsabilité du donneur d’ordres au départ ».

SB (d’après RTBF)

Nivelles: Abbayes, couvents et villes au programme

Bookmark and Share

Ces 10 et 11 octobre, le Waux-Hall de Nivelles accueillera le colloque de la Ville Brabançonne. Durant 2 jours, il sera question des liens qui unissent les abbayes, les couvents et les villes dans lesquelles ils sont installés.

C’est la 17ème édition pour ce colloque de la Ville Brabançonne qui portera cette année l’interaction entre abbayes, couvents et villes, mais aussi leur impact durable sur le paysage urbain et l’urbanisme.
La question de la conservation, du réemploi et de la réaffectation des bâtiments conventuels figure également à l’agenda de ce colloque qui accueillera des archéologues, des historiens, des architectes et des planologues. L’objectif des organisateurs est d’éclairer les participants sur les enjeux urbains actuels, passés et futurs, dans un dialogue entre les époques et entre les disciplines.
Le colloque est ouvert à tout public, donc si ces questions vous intéressent, n’hésitez pas à passer par le Waux-Hall de Nivelles ces 10 et 11 octobre.

Connaissez-vous le « churchie » ?

Bookmark and Share

churchieAssemblez les mots « selfie » et « church », vous obtiendrez le « churchie », ou comment se photographier dans une église…

Pieter Delanoy est professeur de religion à Bruges et prêtre dans une église de Courtrai; c’est lui qui a eu cette idée originale de laisser ses élèves faire des selfies dans le lieu de culte qu’ils visitent. Le but: tenter de ramener les jeunes à l’Eglise. 300 élèves s’y sont essayés lors d’une visite scolaire.
Le prêtre n’entend pas sauver l’Eglise de cette façon, mais il veut en donner une image positive à ses étudiants et créer un lien entre leur vie de tous les jours et l’Eglise. Il estime que la foi est quelque chose à expérimenter de manière créative; c’est ce qu’il a voulu tenter avec les churchies de ses élèves. Des churchies qui seront rassemblés pour réaliser une immense photo-mosaïque représentant le visage du Christ.

SB

Le pape a célébré le bicentenaire de la restauration des jésuites

Bookmark and Share

Le pape était samedi dans l’église du Jésus dans le centre de Rome où il a présidé les Vêpres et le Te Deum à l’occasion du bicentenaire de la restauration de la Compagnie de Jésus par Pie VII, le 7 août 1814.

Cette célébration est assurément un événement plein de symboles pour le premier pape jésuite de l’Histoire, d’autant qu’elle s’est déroulée dans l’église où Saint Ignace de Loyola est enterré. Lors de son homélie, le Saint-Père est revenu sur la riche histoire de la Compagnie de Jésus et les nombreuses tribulations qu’elle a connues puisqu’elle fut interdite pendant près de 40 ans. « Dans les temps difficiles, il n’est pas facile d’aller de l’avant, mais la Compagnie et son supérieur général de l’époque, le Père Ricci (jusqu’en 1873), surent ne pas se laisser brider par le découragement et les persécutions. La Compagnie a vécu l’humiliation avec le Christ humilié et a obéi », a rappelé François. « On ne se sauve jamais des conflits avec la ruse et les stratagèmes pour résister », a-t-il expliqué, en soulignant que cette épreuve fut celle d’un discernement de la volonté de Dieu. « Seul le discernement nous sauve des écueils que sont l’égoïsme, la mondanité, la perte de notre horizon, de notre espérance », a rappelé le pape.

Garder l’espérance dans le Seigneur qui sauve 

En relisant l’histoire des jésuites, François a ainsi insisté sur l’importance de se considérer pécheur plutôt que celle de la victime face au bourreau. Le pape a enfin expliqué que « le navire de la Compagnie a tangué sur les flots », tout comme la barque de Pierre peut le faire aujourd’hui. C’est pour cela que les jésuites, comme tous les chrétiens et le pape lui-même, a souligné François, ne doivent pas hésiter à ramer, même à contre-courant, en gardant toujours l’espérance dans le Seigneur qui sauve.

Radio Vatican

Le Pape François endeuillé après la mort de trois proches

Bookmark and Share

Des membres de la famille du pape François ont été tués dans un accident de voiture en Argentine. Il s’agit de la femme et des deux enfants en bas âge d’un neveu du souverain pontife.

Emanuel Horacio Bergoglio, jeune père de famille de 35 ans et fils d’un frère décédé du pape été gravement blessé dans un accident de la route qui a eu lieu dans la région de Cordoba au centre du pays. Il a été hospitalisé. Il a perdu sa femme Valeria Carmona et ses deux fils, Antonio, 8 mois et Jose, 2 ans.

Le pape a été informé et il est profondément attristé par la tragique nouvelle. Il demande à tous ceux qui partagent sa douleur de s’unir à lui dans la prière. Tous ses plus proches collaborateurs, comme les personnes travaillant pour le Saint-Siège s’unissent au Pape et prennent part au deuil qui a touché sa famille.

Radio Vatican

« Théologie chrétienne » made in China

Bookmark and Share

La Chine devrait instaurer sa propre « théologie chrétienne », qui devrait être « compatible » avec la culture chinoise et le « socialisme »; ceci sur fond de tensions croissantes dans le pays entre les communautés chrétiennes et les autorités.

En un mot, soyez chrétiens, oui, mais soyez-le tout en restant de bons socialistes chinois. C’est surtout la religion protestante qui est la plus représentée en Chine et qui compte entre 23 et 40 millions de chrétiens protestants. Environ 500.000 personnes sont baptisées chaque année au sein des communautés protestantes chinoises, précise le China Daily; info reprise par l’agence Belga.

Eglises souterraines

En Chine, la religion est très cadrée par le Parti communiste, athée, qui redoute l’émergence de contre-pouvoirs; c’est pourquoi les croyants en sont réduits à se rassembler et à prier dans des lieux de culte appelés « églises souterraines » ou « églises des catacombes »; non autorisées, ces églises se sont développées en dehors des organisations officielles et sont régulièrement menacées et dissoutes par le Parti. Les catholiques eux aussi sont censés ne se réunir que dans des églises labellisées « socialistes » et « chinoises ». Ces « églises made in China » rejettent l’autorité du Vatican. Malgré tout, une Eglise catholique souterraine et fidèle au pape a, tant bien que mal, pu se développer dans la clandestinité. La Chine compterait 12 millions de catholiques.

S.B

Vatican : un nouveau représentant à l’ONU

Bookmark and Share

Mgr Bernardito Auza, un prélat philippin, a été nommé Observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’ONU.

ONU

Le Pape François a nommé mardi un nouvel Observateur permanent du Saint-Siège près l’Organisation des Nations Unies à New York, en la personne de Mgr Bernardito C. Auza, archevêque titulaire de Suacia, et nonce apostolique en Haïti jusqu’à maintenant. Avant ce poste, il avait déjà travaillé à la Représentation permanente du Saint-Siège à l’ONU.

Mgr Bernardito est né à Talibon, aux Philippines, le 10 juin 1959.

Il remplace un prélat indien, Mgr Francis Chullikatt, que Benoît XVI avait nommé à ce poste le 15 septembre 2010.

A noter qu’il existe aussi un poste d’Observateur permanent auprès des Nations-Unis, mais à Genève. Un poste occupé par Mgr Silvano Tomasi.

M.B. (d’après Radio Vatican)

Meriam Ishag s’est réfugiée à l’ambassade américaine à Khartoum

Bookmark and Share

Menacée de mort après son acquittement par la justice soudanaise, Meriam Ishag a trouvé refuge avec ses enfants à l’ambassade des Etats-Unis, son mari bénéficiant de la nationalité américaine.

La situation de Meriam Ishag, jeune Soudanaise ayant échappé à la condamnation à mort, restait inconnue jeudi 26 juin. Son avocat a tiré les choses au clair en annonçant qu’elle avait trouvé refuge à l’ambassade des Etats-Unis à Khartoum. La vie de la femme de 26 ans était en danger depuis que la justice soudanaise l’avait condamnée à mort, le 15 mai dernier, pour « apostasie » et à 100 coups de fouets pour « adultère ». Née d’un père de confession musulmane, Meriam Ishag a été élevée par sa seule mère chrétienne, et a épousé un chrétien, Daniel Wani, en 2011.

La condamnation de la jeune femme avait révolté l’Occident et les organisations de défense des droits de l’homme, d’autant plus que, jeune mère, elle était détenue avec ses deux enfants, dont l’un est né en prison. La Cour d’appel soudanaise avait brisé ce verdict, lundi 23 juin: la jeune femme et ses enfants ont été libérés. Mais la libération de Meriam Ishag ne signait pas la fin de ses ennuis.

Lire la suite de cet article sur le site du journal La Croix.

 

Suivez aussi nos derniers tweets @mediascathos:


Vidéo à la Une

Le JP de 18h15 des Médias Catholiques

Audio à la Une

Abonnez-vous gratuitement à CathoBel !

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation pour valider votre inscription!

Nos pages spéciales

Dimanche 29 en ligne pour 1,29 € !

Il était une foi TV

Voir plus...

Il était une foi Radio

Ecouter plus...

Galerie photo

Services

Connexion | Conçu par InfoCatho.be | Conditions d'utilisation